Au Tchad, les nouvelles mesures de sécurité ne font pas l’unanimité – Rfi

Au Tchad, les autorités ont annoncé vendredi dernier un train de mesures sécuritaires pour éviter de nouveaux attentats. Ces mesures, qui vont de l’interdiction du port de la burqa au renouvellement des pièces d’identité, soulèvent indignations et questionnements. Le député Neatobei Bidi Valentin, membre de l’opposition démocratique, a condamné le double attentat de lundi dernier

Protecting Chad from the Next Terrorist Attack – StrongMilitary.org

By Dr. David Leffler Since Chad is now fighting the militant group Boko Haram, it is probably just a matter of time before Chad is attacked again. Fortunately, there is a science-based approach to create societal coherence that can protect Chad from both internal and external threats. It is called Invincible Defense Technology (IDT) because

A la Une: Tchad, la vengeance de Déby – Rfi

L’armée tchadienne a mené une expédition punitive contre les positions des islamistes de Boko Haram en territoire nigérian. Ses forces aériennes sont intervenues sur la frontière entre le Nigeria et le Niger et non loin de la frontière camerounaise. Etant rappelé que Ndjamena accuse Boko Haram d’avoir perpétré les attentats suicides de lundi dernier, les

Tchad : Arrestation et détention arbitraire de M. Djeralar Miankeol, responsable de l’association Ngaoubourandi – fidh

L’Observatoire a été informé de sources fiables de l’arrestation et de la détention arbitraire de M. Djeralar Miankeol, responsable de l’association Ngaoubourandi, dénonçant l’expropriation de leurs terres des agriculteurs au Tchad, et membre de la Ligue tchadienne des droits de l’Homme (LTDH), organisation membre de la FIDH et de l’OMCT. APPEL URGENT – L’OBSERVATOIRE TCD

Le Tchad interdit la burqa après un double attentat-suicide – Le Monde

Dans sa lutte contre Boko Haram, Idriss Déby, le président tchadien, ne recule devant rien. Il a ainsi demandé à son gouvernement, mercredi 17 juin, à la veille du début du ramadan, d’interdire le port de la burqa, ce voile intégral cachant le visage, pour des raisons de sécurité. Une décision qui survient après le

Roland Marchal: au Tchad, la gouvernance doit «changer» – Rfi

Ndjamena est en état d’alerte depuis deux jours suite au double attentat qui fait 24 morts dans un commissariat et une école de police. D’après les autorités, quatre terroristes sont également morts lors des opérations. Le Tchad accuse Boko Haram et doit désormais veiller à éviter une déstabilisation de l’intérieur. Comment y parvenir ? Quelle réponse apporter

HISSENE HABRE : Le malade imaginaire ? – lepays

Ce n’est pas sain de trouver matière à ironie, lorsqu’un être humain dit avoir des soucis de santé. A défaut de pouvoir lui exprimer sa solidarité, on choisit de se taire, au risque de heurter la conscience humaine. Mais il est des moments où les circonstances laissent planer le doute sur la sincérité de certains

Tchad. Attentats suicides : l’ombre de Boko Haram, ces “motoristes de l’apocalypse” – courrierinternational

Le 15 juin, la capitale tchadienne a été visée par un double attentat suicide qui a fait au moins 27 morts et une centaine de blessés. Bien qu’aucune revendication n’ait été formulée, tous les regards se tournent vers Boko Haram. C’est la première fois que la capitale tchadienne est frappée par un attentat de cette

Sénégal : Hissène Habré prend-il son procès trop à coeur ? – TV5

Hissène Habré, ancien président tchadien, aurait été victime d’accidents cardiaques à Dakar, où il est emprisonné. S’agit-il de véritables malaises ou d’une feinte pour échapper à son procès ? L’ex-dictateur, en effet, doit être jugé à partir du 20 juillet pour crimes contre l’humanité, crimes de guerre et torture. Les malaises cardiaques d’Hissène Habré vont-ils

Tchad: N’Djamena sous haute surveillance au lendemain d’attentats meurtriers – Afp

La capitale tchadienne N’Djamena était quadrillée par la police et l’armée mardi matin au lendemain d’un double attentat suicide, attribué par les autorités aux islamistes de Boko Haram, qui a fait 24 morts et une centaine de blessés, ont constaté des correspondants de l’AFP. Un des blessés des attaques contre le commissariat central et l’école