Le Tchad déploie son armée au Cameroun pour combattre Boko Haram – Afp

Un impressionnant convoi de 400 véhicules militaires tchadiens a pénétré samedi au Cameroun avec l’objectif de combattre le groupe islamiste nigérian Boko Haram, contre lequel le président tchadien Idriss Deby a réclamé une « coalition » des Etats d’Afrique centrale. Le convoi a traversé en fin d’après-midi le pont, surplombant le fleuve Chari, qui relie la capitale

Mali : un casque bleu tué dans une attaque contre le camp de l’ONU à Kidal – Afp

Le camp de la Mission de l’ONU au Mali (Minusma) à Kidal, dans l’extrême nord-est du pays, a été samedi 17 janvier la cible d’une nouvelle attaque au cours de laquelle un casque bleu tchadien a été tué, selon une source de la Minusma. Tôt samedi matin à Kidal, « le camp de la Minusma

Le Tchad envoie des troupes au Cameroun contre Boko Haram – Afp

Le président camerounais Paul Biya a annoncé jeudi soir que le Tchad allait envoyer des troupes dans son pays pour l’aider à combattre les islamistes nigérians de Boko Haram, indique un communiqué du porte-parole du gouvernement camerounais, Issa Tchiroma Bakary. Le président de la République du Cameroun, Paul Biya, annonce que (…) M. Idriss Deby

Le Tchad propose un soutien actif au Cameroun dans la lutte contre Boko Haram – Afp

Le Tchad a proposé mercredi un soutien actif à Yaoundé pour lutter contre le groupe islamiste nigérian Boko Haram, exhortant la communauté internationale à agir, après de nouveaux raids meurtriers dans l’extrême-nord du Cameroun, selon un communiqué. Le gouvernement tchadien exprime sa solidarité avec le Cameroun et est disposé à lui apporter un soutien actif

Les aventures ambivalentes de Deby en Libye – JeunesTchad

Dans une déclaration officielle des forces de Fajr Libya (Aube de la Libye), une coalition de milices armées, notamment islamistes, et originaires de la ville de Misrata, à l’est de Tripoli, qui contrôle la capitale et soutenu par le parlement de Tripoli, affirment des sources sécuritaires sûre et de renseignement fiable, la présence de «200

Sénégal/Affaire Hissène Habré : L’avocat Me El Hadj Diouf reçu en audience par le président Déby ! – Le Témoin

Une exclusivité du « Le Témoin » : La nouvelle ne va sans doute pas manquer de produire l’effet d’un coup de tonnerre dans un ciel sans nuage. Voire, dans le cas d’espèce, celui d’une bombe dont la déflagration risque d’être entendue jusque sur les rives de l’Oubangui-Chari. De quoi s’agit-il ? Eh bien, de l’audience que le chef de

Tchad: l’opposition accuse la Céni de bloquer le processus électoral – Rfi

Au Tchad, l’opposition est très remontée contre la Commission électorale nationale indépendante au sujet de la désignation de ses représentants dans les démembrements. L’opposition accuse la Céni de ne pas tenir compte de ses observations et menace de bloquer le processus devant mener aux élections législatives et présidentielle. L’opposition tchadienne est vent debout contre la

Du Tchad à Lens, une vie cramée – Libération

Après deux ans de vaine attente, Adam Abkhar Ahmad Moussa s’est immolé par le feu dans les locaux de la Cour nationale du droit d’asile. Rencontre avec «un type torturé par la vie» qui a échappé de peu à la mort et risque toujours l’expulsion. Assis sur son lit, les yeux rivés sur ses bras

Commercialisation de nouveaux puits de pétrole au Tchad – Rfi

Le président Idriss Déby a lancé, lundi 22 décembre, la commercialisation du pétrole brut des puits du Grand Baobab, situés dans le bassin de Bongor dans le sud du pays. L’exploitation est assurée par la société chinoise CNPC, qui devient donc le troisième exportateur de brut tchadien après ExxonMobil et Glencore. L’ouverture des vannes de

TCHAD Les partis politiques et les mouvements d’opposition armés de 1990 à 2012 – Bichara Idriss Haggar

TCHAD Les partis politiques et les mouvements d’opposition armés de 1990 à 2012 – Bichara Idriss Haggar

Le multipartisme intégral, tel qu’il existe au Tchad, ne rime pas forcément avec démocratie. Présenté comme un des apports phares du président Déby, il a donné naissance à plus de 150 partis n’ayant aucune influence sur la vie politique et à plus de 140 mouvements armés à base tribale ou clanique, faisant du Tchad, «