Le gouvernement occulte la réalité – ND’JAMENA BI-HEBDO N°978 du 25 au 27 septembre 2006

Deux jours après les violents affrontements entre l'armée nationale et les rebelles de la coalition Concorde nationale tcha­dienne-Rassemblement des forces démocratiques, le gouver­nement a rompu son silence en méconnaissant cette guerre alors que son chef a rendu visite à la centaine de soldats bles­sés à l'hôpital militaire d'instructions.

La ville de Addé retrouve sa quiétude – Le Progrès N°1999 du 10 juillet 2006

La ville de Addé retrouve sa quiétude – Le Progrès N°1999 du 10 juillet 2006

prog Le jeudi 6 juillet 2006, 13 journalistes de la presse publique et privée débarquent, à bord d’un hélicoptère de l'Armée Nationale tchadienne, aux environs de 13 h 30 min, à Addé (département de Sila), dans le cadre d’une mission initiée par le gouvernement après les attaques rebelles des...

Quel butin? – N’DJAMENA BI-HEBDO N° 965 du 10 au 12 juillet 2006

Quel butin? – N’DJAMENA BI-HEBDO N° 965 du 10 au 12 juillet 2006

bi Il y a vingt sept ans que le Frolinat et/ou ses avatars sont aux affaires. Ils y sont parvenus entre autres, en faisant valoir que ceux qui ont gouverné avant lui ont manqué à l'essentiel: le bien-être des populations. Avec eux, nous passons sur les inepties de la réforme...

Editorial: Rêvons un peu – Notre Temps N° 260 du 11 au 17 juillet 2006

Editorial: Rêvons un peu – Notre Temps N° 260 du 11 au 17 juillet 2006

temps En 1990, l'espoir qu'a suscité le jeune colonel putschiste tombeur de Hissein Habré, son mentor et prédecesseur à la tête de I'Etat n'a duré que le temps du reveil des plus naïfs des Tchadiens. Non pas ceux qui gravitent à de lui: les Laoukoura et Alladjabba. Ni les entrepreneurs...

Paralysie au Palais de justice – Notre Temps N° 260 du 11 au 17 juillet 2006

Le système judiciaire est, depuis le déclenchement de la grève de l'Ust paralysé. Depuis lors, rien ne bouge ! Cette paralysie bloque tout : papiers pour les formalités administratives, une si longue attente des détenus : les effets négatifs de cette paralysie sont nombreux.

Crash du Hercule C130: Les en dessous et les non – Notre Temps N° 260 du 11 au 17 juillet 2006

Dans ce crash survenu le dimanche 11 juin dernier vers 18 heures 30 avec perte totale de l'appareil, il y a eu trois membres d'équipage tués en mission. Les honneurs militaires dus à leur rang d'officier n'ont pas été organisés. Ils ont été enterrés dans une fosse commune à Abéché alors que leurs familles revendiquent leurs restes.

Impunité zéro: un slogan! – N’DJAMENA BI-HEBDO N° 964 du 06 au 09 juillet 2006

Impunité zéro: un slogan! – N’DJAMENA BI-HEBDO N° 964 du 06 au 09 juillet 2006

taranga La décision des chefs d'Afrique au 7ème sommet de l'Union africaine de faire juger Hissene Habré par la justice sénégalaise, qui s'était déclarée incom­pétente il n'y a pas longtemps, montre bien que ceux-­ci se moquent éperdument de leurs peuples. L'incom­pétence déclarée de la justice sénégalaise à juger H. H....

Le temps et les moyens pour juger Habré – N’DJAMENA BI-HEBDO N° 964 du 06 au 09 juillet 2006

"Il faut que le Sénégal fasse vite. Les victimes ont attendu quinze ans, cela fait sept ans que leur première plainte a été déposée et deux des sept pre­miers plaignants sont déjà morts", a réagi Reed Brody de Human Rights Watch (HRW), chef de file des ONG de dé­fense des droits de l'Homme qui assistent les victimes d'Hisseine Habré....

La médiature nationale, une coquille vide – N’DJAMENA BI-HEBDO N° 964 du 06 au 09 juillet 2006

Le colloque sur la gestion et le règlement des conflits, de la famille aux institutions nationales, organisé par le Cefod du 3 au 6 juillet, a donné l'occasion au médiateur national, Djimasta Koibla, de faire une autocritique du statut et du fonctionnement de son institution.

"Nous luttons pour une juste cause", – N’DJAMENA BI-HEBDO N° 964 du 06 au 09 juillet 2006

déclare Gotram Ngaralbaye, le porte-parole des employés locaux de Esso-Tchad, qui ont débrayé, le 3 juillet 2006, à l'expiration de leur préavis de grève, le 30 juin dernier.Notre grève concerne l'amélio­ration de nos conditions de tra­vail demandée à la direction gé­nérale de Esso, qui n'a pas dai­gné lui donner suite. Nos reven­dications portent, entre autres, sur l'augmentation du salaire...