Les Brèves de Ndjamena – Deby et les zaghawa : rien ne sera plus comme avant !

Deby s’est attaqué par la voix de son petit frère Saleh Deby, à la communauté zaghawa de manière vulgaire, hypocrite, lâche et ingrate. Vulgaire, parce que les propos tenus sont ceux d’un voyou de la rue, indignes d’un chef d’État ; hypocrite et lâche, parce qu’il s’est caché derrière un petit frère aussi délinquant que lui

Comment le Gal DG de la police manipule IDI et prend en otage les différentes structures de l’État

  Tahir Erda, puisqu’il s’agit de lui, est le DG de la police nationale ; il est probablement le seul analphabète Gal au monde dirigeant une telle institution publique. En fin, les américains ont raison d’ajouter le Tchad sur le black liste Tahir Erda est certes multimilliardaire mais en même temps, il brasse, pour ne

Patriotes ou Mercenaires (suite)

  Ce quarteron et tous ceux qui leur ressemblent, sont-ils des vulgaires voleurs sans âme ni conscience et leurs seuls objectifs seraient-ils de piller le maximum pour se garantir un avenir meilleur à eux et aux leurs, ou au contraire sont-ils des individus qui amassent un trésor de guerre pour jouer un rôle après-Deby ?? Pahimi

Vers une hypothèque pure et simple du Tchad ? Par Mahamat Nour Ahmed Ibedou

    Les tchadiens ont à peine conscience que ce pays victime de la rapacité d’Idriss DEBY et de ses proches est en passe de faire l’objet d’une hypothèque pure et simple. Il n’est pas exagéré d’avancer une telle affirmation au regard de l’endettement inimaginable que connait ce pays depuis l’avènement au pouvoir de Mr

Patriotes ou Mercenaires ?

  Le sigle de leur parti comporte le mot « patriote »; ainsi, ceux qui nous gouvernent se déclarent  patriotes et surtout plus patriotiques que le commun des tchadiens. En jetant un coup d’œil rétrospectif de leur gestion du pays, de leur comportement vis-à-vis de la majorité des tchadiens, de leur politique intérieure et extérieure, on a

Kagamé coupe le micro à Deby

A Addis, des rumeurs faisant état d’une altercation entre le président entrant et celui du Tchad, ont largement circulé ; en réalité, il s’agissait d’un rappel à l’ordre du président entrant à l’endroit de ses pairs, rappel dont le président tchadien n’a pas du tout apprécié mais le président rwandais n’en avait eu cure !

L’Ambassadeur du Tchad aux USA, rappelé.

Mahamat Nasser Hassane était directeur du pétrole, ministre du pétrole et enfin conseiller des affaires pétrolières à la présidence ; il était l’homme à tout faire de la 1ère Dame, il était pour beaucoup dans la mauvaise gestion initiale des revenus pétroliers, on a l’habitude d’accabler Djerassem Le Bémadjiel mais en réalité tout avait commencé avec

La différence entre promouvoir une langue et communiquer en une langue.

  A Davos, le président français a parlé en anglais la majeure partie de son intervention ; choquant ? Pas du tout ! Sauf pour les colonisés culturels. Le président français veut faire passer son message, sans subir les distorsions de traduction, à un auditoire composé de plus de 99% des anglophones. Le président français sait qu’il est

Idriss Deby Itno : Le déstabilisateur de la sous-région

  Après avoir déstabilisé la RCA et chassé le président Bozizé, Idriss Deby lance ses milices contre la Guinée équatoriale et le Cameroun. Selon des sources sûres venant de l’Est du Tchad, les Equato-guinéens avaient raison de s’inquiéter du comportement du régime tchadien dirigé par Idriss Deby ! Plusieurs milices tchadiens, Camerounais, centrafricains et guinéens

Communiqué de presse

La rentrée littéraire tchadienne, consacrée aux littératures contemporaines –roman, poésie, sciences humaines, théâtre – met en lumière les écrivains tchadiens et s’adresse à tous les publics. Durant un week-end, plusieurs rendez-vous sont proposés au travers de débats d’auteurs, de tables rondes, de rencontres, de lectures et dédicaces. Inscrite dans un lieu représentatif, la rentrée littéraire

Page 1 sur 11512345102030Dernière page »