Les troupes tchadiennes en Libye.

Comme il fallait s’y attendre le commerçant ambulant a pu trouver un preneur pour ses marchandises (ses combattants mercenarisés) en forçant la porte de l’acheteur. C’est une vieille technique qui lui réussit toujours. En effet, le Sultan a la manie de forcer la main aux fins d’effectuer des missions qu’on ne lui a nullement demandées

Les Brèves de N’Djamena – Le gouvernement libyen proteste.

Le Gouvernement libyen, par la voie de Mr Khalid Cherif, porte parole du Ministère de la défense vient de protester énergiquement contre l’intervention des troupes tchadiennes en territoire libyen. Selon Mr Cherif, ce n’est pas pour la première fois que Mr Deby envoie ses troupes en territoire libyen en violation de toutes les règles  régionales

Les Brèves de N’Djamena – les valises de Salay

Mr Deby n’a pas tardé à mettre en exécution les éventuelles résolutions du séminaire (non tenu) sur les nouvelles orientations des régies financières. En effet, dans la nuit du 28 au 29 septembre, un convoi d’une dizaine des V8, conduit par Saleh Deby, chargé des sacs contenant des billets de banque, a pénétré dans l’enceinte

Séminaire gouvernemental : de qui se moque-t-on ?

Mr Deby a ordonné à son Gouvernement d’organiser un séminaire sur les finances publiques. Dans une administration normale dans un Etat normal, la démarche serait aussi normale et appréciable. Cela permettrait nécessairement d’ajuster les aléas du TOFE. Or, nous sommes aujourd’hui dans un tunnel sans issue où ne pullulent que des voleurs et des escrocs.

Les Brèves de N’Djamena – Affaire Ibni : nième manipulation –

Des bruits persistants circulent sur une rencontre entre un membre de la famille du feu Ibni et Deby. Si une telle information se vérifie, il est utile de rappeler et faire comprendre aux membres de la famille du feu Ibni qu’ils ont tort de vouloir personnaliser et régler avec son assassin en aparté. Le cas

Les Brèves de N’Djamena – Du rififi chez les Deby

Le microcosme béri aurait remarqué que Mrs Daoussa et Timan Deby sont de plus en plus proches. Ils visitent ensemble les places mortuaires, se visitent mutuellement assez souvent, etc. Chez les communs des mortels, c’est le contraire qui aurait étonné, mais chez les Deby, cette nouvelle retrouvaille familiale étonne plus d’un. Dans leur proximité retrouvée,

Que se passe-t-il à Toubarka, à la frontière nigéro-tchado-libyenne ?

Du dimanche 6 septembre au lundi 7 septembre 2015, il s’est passé des événements tragiques dans cette zone en territoire nigérien entre les orpailleurs tchadiens, en majorité de la communauté Kerré et un groupe d’individus armés non identifiés. En effet, selon de différentes sources, dans la journée du 6 septembre, un petit groupe qui serait

Le massacre de Tibesti, la main de Deby.

Contrairement à ce qui a été dit et écrit ça et là à propos des tueries au Tibesti, il n’y a jamais eu des combats entre les locaux et les orpailleurs. Selon plusieurs sources concordantes, c’est l’œuvre d’un commando conduit par un certain colonel Salah Konney ancien com-région au Tibesti et qui serait rappelé du

Les Brèves de N’Djamena: Le coup d’Etat de Mme Hinda.

Le dernier remaniement qui vient de s’opérer en cette fin de weekend est un coup dur pour la nomenclature gorano- zaghawa qui pivotait autour d’un sultan hors réseau sur tous les plans : physiquement, intellectuellement et même mentalement, et laquelle nomenclature s’adonnait à toutes les turpitudes au nom du Chef. En effet après une stratégie

Deby, la France et le franc CFA

Lors de sa rencontre avec la presse tchadienne, Deby a fait des sorties assez étonnantes, axées essentiellement contre la France, à travers la françafrique. Des sorties bizarres et étonnantes parce qu’elles émanent de Deby, connu pour être un super pantin de la françafrique, mis sur orbite, protégé et utilisé par cette même françafrique pendant un