Coup KO dès le 1er Tour pour Deby : 52%

Le dicton populaire dit : « l’habitude est une seconde nature ». Ainsi la fraude est devenue un phénomène systémique. Après 26 ans de règne, les mécanismes de la fraude se sont développés d’une élection à une autre ; de même les outils utilisés et la démarche suivie ont bien embrassé l’évolution de la technologie

« Arabie Saoudite, Tonnerre du Nord (suite) ».

– Lors de la clôture – ce jeudi 10/03/16 – des manœuvres militaires organisées par l’Arabie saoudite, l’armée tchadienne aurait été le toto de la classe et a laissé une image désolante : mal entrainée, mal équipée, mal habillée, voilà les qualificatifs qui lui ont été accolés. – Comparé aux autres soldats en matière d’équipement

IL manque des liquidités au sultan

On s’étonnerait qu’il puisse manquer des liquidités au Tchad du sultan d’Amdjeress ; lui, le sultan qui a dilapidé en un temps record la manne pétrolière et gagé le reste des réserves pour 25 ans à partir de l’année 2013, qui s’est partagé avec son épouse toutes les régies financières, toutes les sociétés publiques et

Haro sur la Communauté Beri et Deby enfonce le clou.

Rappelons que les Béri constituent une communauté bédouine ou semi-nomade à 80%. Elle incarne de ce fait dans sa vie quotidienne toutes les tares des nomades à travers le monde en général et au Tchad en particulier : vol, assassinats, crimes d’honneurs, etc., mais il y a un fait inconnu dans la culture Béri : le viol.

Affaire Zouhoura : un coup de pied dans la cruche.

Le dicton populaire dit : « à quelque chose, malheur est bon ». Si la séquestration suivie du viol de la petite Zouhoura est un acte abominable en soi, elle a permis au moins à exposer sur la place publique un pan entier de la vie quotidienne du système Deby et d’étaler ainsi au grand

Les Brèves de N’djaména: Les coulisses de la nomination de Pahimi Padacké

L’acte odieux perpétré par les enfants des dignitaires du pouvoir suivi de l’assassinat par la garde rapprochée de Deby, du jeune Abachou, a éclipsé l’évènement du weekend : le remplacement d’un Pahimi par un autre Pahimi. Selon les infos en provenance de l’entourage du sultan, celui-ci, malgré les fanfaronnades destinées à la consommation extérieure, aurait

Quand Mme Hinda et son mari ratent la coche.

Les malheureux évènements du 8 février ont dévoilé et étalé au grand jour l’incompétence, l’incapacité et l’amateurisme du gouvernement. On s’est aperçu que ces rigolos qui font office des membres du gouvernement et qui prétendent nous gouverner ne sont en fait que des prédateurs vertébrés mais qui sont prêts à s’enterrer dans leur gîte au

Des bluffs et encore des bluffs

Lors de son allocution à l’occasion de son investiture pour les présidentielles d’avril 2016, Deby a fait sortir de son chapeau deux lièvres aux oreilles très longues : révision constitutionnelle et fédération. En effet, il aura été très difficile pour lui de dire quelque chose qui puisse mobiliser les tchadiens, tant son bilan, dans tous les

Boko Haram prépare-t-il une opération de grande envergure sous l’œil complice de l’ANS ?

A peine M. Idriss DEBY ne finisse de se pomponner, voilà que la secte Boko Haram frappe très fort à la porte de Ndjamena. En fait l’attentat du samedi 30 janvier s’était passé à Guitté, zone rurale du Chari-Baguirmi à une dizaine de KM de la station touristique de Douguia. Or c’est pour éviter une

Décembre 2015 à Am Timan

Décembre 2015 à Am Timan – Deby a fêté les 25 ans de MPS à Am Timan. Il a promis de mettre l’année 2016 sous le signe de la lutte contre la corruption et les détournements des deniers publics. « Pendant les 25 ans du pouvoir les cadres de l’Etat se sont comportés comme des vulgaires