Les Brèves de N’djaména : Salon International des TIC

Un flop sans précèdent !! Deby a invité tous les chefs d’Etat de l’UA, il n’y a eu que le voisin nigérian qui espère avoir l’appui « des mercenaires de Deby » pour combattre Boko Haram, et le Président en exercice de l’UA, le mauritanien Ould Abdel Aziz. Il devient de plus en plus évident que beaucoup des

Les arnaqueurs de la république – la rubrique, « les arnaqueurs de la république » reprend du boulot.

Les arnaqueurs de la république – la rubrique, « les arnaqueurs de la république » reprend du boulot.

Dans le système très fermé des Deby, relatif à l’emprise totale sur les différents rouages de l’Etat, il y a plusieurs échelles et plusieurs catégories des individus de différents faciès sociaux et des diverses provenances. Le premier cercle est constitué des bouffons qui ont pu pénétrer à travers les mailles étroites et prospérer de manière

La déportation de l’ex Sultan de Kobé (Iriba).

Indépendamment de l’attitude qu’on peut avoir vis-à-vis de la chefferie traditionnelle (un phénomène tombé depuis longtemps en désuétude dans les états modernes), la déportation au bagne de Korotoro de l’ex-sultan de Kobé, met sur le tapis, entre autres, deux aspects du pouvoir de Deby. A. Les textes de la république relatifs à la décentralisation adoptés

Le Cl Souleymane Abakar Adam Darwa, victime expiatoire de la lutte acerbe des clans autour de Deby.

  Depuis plus de 20 ans on remarque constamment dans les milieux militaires et en particulier à la DGSCIE, 2 groupes s’affronter pour conserver la proximité du Chef. Le premier, dirigé par Abderrahim Bahar Itno, se prévaut des liens familiaux avec IDI pour se positionner en héritier incontestable et incontournable ; le second, dirigé par

Deby recule, de nouveau.

À force de vouloir chercher à piétiner et à humilier les autres, Deby était à un doigt de l’être à son tour ! En effet, la fameuse affaire des orpailleurs a failli, pour une fois, emporter Deby, son régime et toute sa cliquaille. Pour revenir à cette histoire au risque de se répéter, les agissements rocambolesques

Deby file le bébé au PM.

Comme toute l’opinion tchadienne l’avait remarqué et l’avait suivi avec indignation et consternation, Mr Deby s’était empêtré inexorablement dans les histoires des orpailleurs sans prendre aucun gant. Il était allé trop loin dans ses extravagances despotiques, en faisant fi du gouvernement et piétinant allègrement toutes les institutions de l’Etat. Au départ, il croyait avoir trouvé

La communauté Toubou évite sagement le piège tendu par Deby.

Quand il y a deux semaines, le problème d’orpailleurs commençait à peine à prendre de l’ampleur, une équipe des douaniers conduite par Saley Deby a procédé d’une manière tonitruante et avec un excès de zèle indescriptible, aux rafles, avec leurs chargements, de tous les véhicules de transport des marchandises et des personnes, qui effectuent des

Même les monarques absolus du XVIIème siècle ne se comportent pas de cette façon avec leurs citoyens.

Les agissements de Mr Deby ces derniers temps dans les régions du BET dépassent tout simplement l’entendement pour ne pas dire ahurissants ; certes tout monarque absolu et accompli qu’il est, il est établi qu’il dispose personnellement du Tchad, de sa population, de ses ressources et enfin de ses institutions. C’est un euphémisme que de

Tchad – Glencor, déjà le clash ?

La société Glencor qui détient des permis d’explorations et qui est en même temps le trader du gouvernement (vendeur du brut tchadien), aurait déposé une facture bien salée pour un premier appel des fonds. Il s’agirait d’une facture relative au remboursement des sommes que Glencor a payées à la place de l’Etat pour acquérir les

Les en-dessous du conflit CNPCI/Etat tchadien.

A travers la configuration des services qui gèrent le dossier pétrole et partant les produits subséquents, on s’aperçoit sans trop d’efforts que c’est tout un réseau maffiosi autour de la première Dame qui tire toutes les ficelles du dossier du pétrole de l’amont à l’aval (vente du brut, octroie des permis, transactions mafieuses, hypothèques, « gageage »