Les Brèves de N’Djamena – Les mauvaises intentions de Deby : les recrutements

Apres l’effet Burkina passé et après que les jérémiades de Deby sur l’abandon du pouvoir fussent avalées par les bouffons et autres jeunes loups aux dents longues, « chassez le naturel, il revient au galop ! » est naturellement revenu dans les habitudes viscérales de Deby, en d’autres termes, plus autocrate affirmé que jamais. Il s’est mis donc

Au nord c’est l’immobilisme tetanisé!

L’immobilisme tétanisé de la partie nord du pays est tout simplement étrange et inquiétante.  La lutte pour la survie, contre le retard des salaires,  le manque du carburant, de l’électricité, de l’eau potable, contre la gabegie et les détournements massifs, cette lutte n’est pas l’affaire uniquement d’une partie de la population; elle concerne toute la

Alerte rouge: catastrophe environnemental et culturel

Alerte rouge: catastrophe environnemental et culturel. Mr Salay Deby est en train de démolir les sites historiques des Saos situés à la sortie est de N’Djamena, pour construire sa société des travaux publics, sans que personne n’ose en parler. Ni les différentes autorités de N’Djamena, ni celles de Chari Baguirmi moins encore le Ministère de

Les Brèves de N’djaména: Les délires de Deby.

Deby a été frappé chaos debout par les événements de Burkina Faso. Mais alors complètement sonné ! Il serait indécent de rapporter ici la réaction de Deby quand un de ses conseillers lui a chuchoté à l’oreille, lui apprenant la chute de son mentor au milieu de sa cour. Après une petite période de passage

La disparition à terme d’un symbole.

Ce jour du vendredi 7 novembre 2014, Mr Deby a envoyé le préfet de Dar Kobé (Iriba) accompagné de tous ses collaborateurs civils et militaires à Tiné pour signifier et notifier à la population que désormais le marché hebdomadaire de bétail à Tiné est définitivement fermé. De ce fait, à partir de ce jour, ledit

Idriss Deby, à la croisée des chemins.

Le 27 octobre 2014, il y a eu des combats violents entre les orpailleurs qui tentaient de regagner leurs anciennes zones aurifères du Tibesti et l’armée tchadienne qui avait érigé des barrières pour les intercepter. Mais finalement cette dernière était obligée à céder le passage. Aux dernières nouvelles, les orpailleurs sont arrivés à s’installer dans

Deby et le JEM

Selon des informations en provenance des milieux de l’opposition politico-militaire soudanaise, le régime soudanais est arrivé à ses fins en reportant sine die la conférence de paix qui devrait se tenir à Addis Abeba sous l’égide de l’Union africaine. Cette réunion qui était reportée à plusieurs reprises par Deby, devait être, en principe coprésidée par

Les Brèves de N’Djamena: Pétrole du Tchad, du rififi à Kribi

On se rappelle qu’il existe deux sociétés qui gèrent le pipe et le brut du Tchad : l’une au Tchad (Totco) et l’autre au Cameroun (Cotco) ; cette dernière est la plus importante et la plus active. Elle est dirigée par un employé d’Exxon, secondé par un tchadien. Le premier Directeur adjoint, Boukar Mustapha, un

Les Brèves de N’Djamena – Séjour sans saveur du Sultan à Amdjeress.

Depuis quelques temps, le séjour du sultan dans son fief de « 3 ânes » se passe de plus en plus dans une morosité ambiante ; mais cette fois-ci les évènements qui se sont passés au nord et au nord-est du pays et la déportation de l’ancien sultan de Dar zaghawa à Koro Toro ont complètement embaumé d’une

Boko Haram et Deby : libération des jeunes filles, un bluff ou une plaisanterie de très mauvais gout.

Le président français était en train d’animer une conférence de presse relative à la réunion de l’OCDE, quand il reçoit en directe un mot de son collègue tchadien lui annonçant l’imminence d’une libération des écolières kidnappées par Boko Haram, à la suite des négociations menées sous son initiative personnelle entre Boko Haram et le Nigeria.