L’affaire des militaires disparus au Tchad -RFI

On est toujours sans nouvelles d’une soixantaine de militaires au Tchad qui auraient été arrêtés le 9 avril dernier. Les familles s’inquiètent ; l’opposition et certains mouvements de la société civile affirment que ces soldats auraient été torturés et parfois même tués parce qu’ils n’auraient pas voté pour le président sortant Idriss Deby, lors du

Communiqués de presse – Amnesty International

Communiqués de presse – Amnesty International

Tchad. La condamnation de quatre activistes est une violation de l’exercice du droit à la liberté d’expression   La condamnation de quatre activistes ce jeudi 14 avril constitue une grave violation du droit à la liberté d’expression, d’association et de manifestation pacifique au Tchad, a déclaré Amnesty International aujourd’hui. Le tribunal de grande instance

Tchad: Idriss Déby justifie son pouvoir absolu au nom de la stabilité – Fabien Offner

Fabien Offner Militaires et policiers sont partout à N’Djaména. Malgré le réveil d’une société civile et d’une opposition de plus en plus remuante, le président tchadien – qui devrait être réélu après un quart de siècle au pouvoir – est parvenu à se placer au centre de l’échiquier politique et diplomatique, ce qui le rend

Tchad: en attendant les résultats d’une élection contestée – RFI

Tchad: en attendant les résultats d’une élection contestée – RFI

Au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle, les observateurs dépêchés par différentes organisations sous-régionales et/ou de la société civile dressent un bilan quelque peu contrasté du scrutin du 10 avril. Tous évoquent un climat calme, qui a permis de mobiliser un grand nombre d’électeurs dans les grandes villes. Mais ils pointent par ailleurs un

La dette vis-à-vis de Glencore étrangle Idriss Deby – Africa Energy Intelligence

Avec un budget grevé par la chute du cours du baril, le Tchad doit faire face au remboursement de la dette contractée auprès de Glencore. En 2014, le groupe de trading a préfinancé pour 1,45 milliard de dollars le rachat par N’djaména des 25% de Chevron dans le consortium de Doba. Enquête sur une affaire

Tchad. Les autorités doivent libérer deux activistes arrêtés pour avoir préparé une manifestation pacifique – AI

Les autorités tchadiennes doivent libérer immédiatement et sans condition deux activistes des droits humains arrêtés alors qu’ils préparaient une manifestation pacifique, a déclaré Amnesty International aujourd’hui. Mahamat Nour Ibédou, porte-parole de ‘ça suffit’, une plateforme d’organisations de la société civile, et Nadjo Kaina Palmer, coordinateur du mouvement ‘Iyina’ (on est fatigué, en arabe), ont été

Tchad: un leader de la société civile anti-cinquième mandat arrêté – Rfi

Mahamat Nour Ibedou a été interpelé lundi par la police tchadienne. Secrétaire général de la convention tchadienne pour la défense des droits de l’homme, il fait partie d’un collectif qui s’apprête à organiser des marches pacifiques ce mardi ainsi que le 29 mars prochain. Mahamat Nour Ibedou, un des porte-parole de la coalition des associations

Au Tchad, la France est prête à toutes les compromissions pour éviter le chaos – Mediapart

Par Clément Fayol, article publié le dimanche 20 mars 2016 À l’approche des élections présidentielles, le Tchad connaît une vague de contestation exceptionnelle pour ce pays tenu d’une main de fer depuis 25 ans par l’autocrate Idriss Déby. Pendant que les opposants appellent la communauté internationale à mettre un terme à une répression implacable, un

Tchad: l’UFR s’inquiète pour son chef d’état-major arrêté au Soudan (avec intervention de Youssouf Hamid) – RFI

Au Tchad, l’Union des forces de la résistance (UFR), mouvement rebelle tchadien, fait part de ses inquiétudes pour son chef d’état-major, Daoud Ali Bouyeneou, arrêté à Nyala, au Soudan, dans la nuit du 11 au 12 mars dernier, alors qu’il était hospitalisé. Sans nouvelles de lui depuis, l’UFR craint qu’il ait déjà été extradé vers

En Afrique, le printemps des dinosaures – Le Monde

En Afrique, le printemps des dinosaures – Le Monde

Ce jour-là, en prenant la parole devant les chefs d’Etat et de gouvernement africains, Robert Mugabe était décidé à faire des étincelles. Un genre dans lequel il excelle. Au siège de l’Union africaine (UA), à Addis-Abeba, le président zimbabwéen prononçait, le 30 janvier, un discours pour clôturer son année de présidence de l’organisation panafricaine. Lorsque

Page 1 sur 20512345102030Dernière page »