Sénégal – Procès Hissène Habré : un étudiant tchadien écope de 5 mois de prison pour trouble d’audience – camerpost

Mahamat Togay, étudiant tchadien âgé de 24 ans et vivant à Dakar, a été condamné mercredi à 5 mois de prison ferme pour le délit de trouble d’audience par les Chambres africaines extraordinaires (CAE) qui jugent Hissène Habré pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité, et de torture. Intervenant en pleine audience, Mahamat Togay a

Presse-Tchad : Déby ordonne le rapatriement de la chaîne nationale – dakaractu

Les Tchadiens restés au pays ne vont plus suivre le procès de leur ancien président, Hissein Habré, poursuivi actuellement pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et tortures. Idriss Déby, actuel président a tout bonnement demandé à la chaîne nationale de rentrer au bercail au moment où le signal de la Rts est complètement brouillé

Procès de l’ex-président du Tchad : Les témoins dans l’incapacité de démontrer les charges – dakaractu

Au cinquième jour du procès de Hissene Habré, les témoins ont fait état de plusieurs charges. Cependant, peu d’entre eux ont pu corroborer les preuves irréfutables des accusations de crimes contre l’humanité, de tortures et de crimes de guerre qu’aurait commis Hissène Habré à la tête de l’Etat du Tchad de 1982 à 1990. Hier,

Washington Forum du 10 septembre 2015 : le procès Habré sera-t-il exemplaire ? – VoA

Pleins feux cette semaine sur le procès d’Hissène Habré au Sénégal. L’ex-président du Tchad a été contraint de se rendre au tribunal qui le juge pour crimes contre l’humanité, crimes de guerre et torture. Pour la première fois, un ancien chef d’Etat africain comparaît dans un autre pays du continent. Jacques Aristide reçoit Me Ibrahima

Procès Habré: au Tchad, l’attitude de l’accusé dérange – Rfi

Le procès d’Hissène Habré se poursuit devant les Chambres africaines extraordinaires à Dakar. L’ex-président tchadien devait être entendu pour la première fois, mais fidèle à sa stratégie de ne pas reconnaître la légitimité de la cour, il a décidé de s’enfermer dans le silence. Un mutisme qui agace les parties civiles et certains compatriotes d’Hissène

Procès Habré à Dakar: Reed Brody, l’avocat qui rêve d’envoyer George W. Bush au tribunal – TV5

« Chasseur de dictateurs » pour les uns, « gourou » pour ses détracteurs: l’Américain Reed Brody, défenseur des droits de l’Homme, préfère se définir comme « un militant pour la justice sociale ». Et rêve de faire juger, après le Tchadien Hissène Habré, son ex-président George W. Bush pour torture. « Je suis avocat, je suis juriste. Mais pour moi, je

L’ex-président du Tchad Hissène Habré retourne de force dans le box des accusés – Le Monde

L’ex-président du Tchad Hissène Habré retourne de force dans le box des accusés – Le Monde

Il était inutile de chercher une quelconque lueur de compassion dans le regard qu’Haoua Brahim Faradj lançait à l’accusé Hissène Habré. A quelques mètres d’elle, l’homme de 73 ans semblait pourtant à la peine. Il gigotait, se débattait vainement, étouffant presque entre les bras des trois molosses cagoulés qui l’immobilisaient, à moitié couchés sur lui

Hissène Habré refuse de comparaître à la reprise de son procès à Dakar – Le Monde

Hissène Habré a de nouveau refusé de se présenter à la barre lundi 7 septembre, à la reprise de son procès pour crimes contre l’humanité devant un tribunal spécial africain à Dakar, au Sénégal, après quarante-cinq jours d’interruption. L’audience a rapidement été suspendue par le président de la Cour, le Burkinabé Gberdao Gustave Kam, pour

Habré maintient son boycott, le barreau face à un dilemme – sudonline

En perspective de la reprise de son procès ce jour, lundi 7 septembre, Hissein Habré a pris sa décision. L’ancien président Tchadien maintient sa «stratégie de défense qui consiste à un refus de participer (à l’audience, ndlr) faute d’un procès équitable». Aussi, le président Habré a confirmé que ses seuls maîtres Ibrahima Diawara et François

Hissène Habré, le cher voisin de Dakar – Le Monde

Par Christophe Châtelot (Dakar, envoyé spécial) Cette élégante résidente de la rue des Ambassadeurs, à Dakar, ne se rend dans la capitale sénégalaise que par intermittence, mais depuis de très longues années. Elle n’avait aucune raison de se méfier de l’homme qui habitait à quelques mètres de chez elle. « Quelqu’un de très poli, glisse