Attaques au Niger : 109 combattants de Boko Haram, quatre militaires et un civil tués – Afp

Les premières attaques d’envergure du groupe islamiste au Niger ont également fait 17 blessés parmi les militaires nigérians. Cent neuf combattants de Boko Haram, quatre militaires et un civil ont été tués lors des premières attaques d’envergure du groupe islamiste armé nigérian vendredi au Niger, a annoncé le ministre nigérien de la Défense Mahamadou Karidjo.

Pourquoi le Tchad s’engage dans la lutte contre Boko Haram – Le Monde

Le 17 janvier, répondant à l’appel du président camerounais Paul Biya, des troupes tchadiennes franchissent la frontière camerounaise pour combattre le groupe djihadiste nigérian Boko Haram. Puis le 3 février, l’armée tchadienne a pénétré en territoire nigérian pour prendre le contrôle de la ville de Gamboru, rapidement reprise à la secte islamiste. Aux origines de

Première attaque de Boko Haram au Niger, à la frontière nigériane – Afp

Des combattants de Boko Haram ont attaqué vendredi la bourgade nigérienne de Bosso (sud-est), à la frontière avec le Nigeria, première incursion violente au Niger du groupe islamiste armé nigérian, selon une source officielle et un témoin. Les combats ont débuté vers 09H00 (08H00 GMT), a déclaré Yacouba Soumana Gaoh, le gouverneur de Diffa (sud-est),

Le Tchad part en guerre contre Boko Haram pour sa sécurité – Maliactu

L’armée tchadienne, aguerrie et habituée aux combats contre les groupes jihadistes, est passée à l’offensive au Nigeria avant tout pour des questions de sécurité nationale, les islamistes de Boko Haram menaçant d’arriver aux portes de N’Djamena. S’exprimant lors des voeux au corps diplomatique quelques jours après avoir décidé d’envoyer des troupes au Cameroun et au

N’Djamena redoute l’implantation de Boko Haram au Tchad – Lemonde

Dans le camp accueillant les réfugiés nigérians, à Baga Sola, au bord du lac Tchad, le 29 janvier. Soudain, le regard du policier vire au gris. « Ce mec, avec sa moto, il est louche. Tantôt dans les zones de Boko Haram, tantôt au Tchad. Il faut qu’on lui parle à ce “retourné”. Il a

Lutte contre Boko Haram: Seule, l’armée tchadienne ne peut pas tout – Lepays

Depuis l’entrée en scène de l’armée tchadienne dans la lutte contre Boko Haram, les lignes bougent. Les offensives contre la secte islamiste se sont multipliées. La dernière en date est celle lancée le 3 février dernier, depuis Fotokol au Cameroun, et qui a permis aux troupes tchadiennes d’entrer, pour la première fois, en territoire nigérian.

Fer de lance dans la guerre contre Boko Haram, le Tchad craint des représailles -Le Temps

’armée tchadienne est entrée lundi au Nigeria pour combattre la secte Boko Haram, qui se rapprochait dangereusement de ses frontières. Le Tchad, dont la moitié de la population est musulmane, craint la propagation de l’islam radical «Le risque n’est pas d’un engagement frontal de Boko Haram contre le Tchad, ils ne sont pas si fous.

Sanglante contre-attaque de Boko Haram après l’offensive tchadienne au Nigeria – Afp

Les islamistes de Boko Haram ont lancé mercredi une contre-attaque meurtrière au Cameroun, tuant des dizaines de civils et incendiant la grande mosquée de la ville de Fotokol avant d’être repoussées par les soldats camerounais et l’armée tchadienne. La veille, lançant sa première offensive terrestre sur le sol du Nigeria, l’armée tchadienne avait chassé les

Neuf soldats tchadiens et 200 islamistes de Boko Haram tués mardi au Nigeria – Afp

Neuf soldats tchadiens et 200 islamistes de Boko Haram ont été tués mardi au Nigeria lors du déclenchement de l’offensive terrestre de l’armée tchadienne depuis le Cameroun, a annoncé mercredi à N’Djamena l’état-major de l’armée tchadienne. Nous déplorons 9 morts et 21 blessés. Côté ennemi : plus de 200 morts ; matériels récupérés ou détruit

Boko Haram: les troupes tchadiennes ont pris le contrôle de la ville nigériane de Gamboru -Afp

Les troupes tchadiennes, qui ont lancé mardi matin une offensive terrestre à partir du Cameroun contre le groupe islamiste Boko Haram, contrôlent désormais la ville frontalière de Gamboru au Nigeria, a constaté un journaliste de l’AFP. L’armée tchadienne, qui avait pilonné pendant trois jours cette ville stratégique tombée aux mains des islamistes il y a