IDI a Gagné la Bataille – Le Temps N° 475 du 19 au 25 avril 2006

Les habitants de N'Djaména ont été réveillés par des détonations d’artilleries et des armes légères ce jeudi 13 avril. Et ce, suite aux violents accrochages qui ont opposé les forces gouvernementales aux forces du Front uni du changement (FUC) en pleine capitale tchadienne. Le bilan des pertes en vies humaines et matérielles est très lourd. De dizaines de morts...

Les impacts des affrontements du 13 avril – Le Temps N° 475 du 19 au 25 avril 2006

La guerre, elle a bel et bien eu lieu ce jeudi 13 avril à N’Djaména. C'était au petit matin, quand les N'Djaménois furent réveillés par des assourdissantes déflagrations du côté Est de la ville.Les quartiers les plus touchés sont Diguel N’Djari et Boutalbagar situés aux environs du Palais du 15 janvier où se sont déroulés les combats. Les...

La bataille de N’djaména en images – Le Temps N° 475 du 19 au 25 avril 2006

Le jeudi 13 avril 2006, vers 5h 30, N'Djaména s'est réveillée par les tirs à l'arme lourde des assaillants et des loyalistes. Les informations contradictoires émanant des porte-paroles du Front uni pour le changement (Fuc) et des gouvernementaux ont amené la population à se terrer chez elle. Le lendemain, dans la journée, nous nous sommes munis de nos matériels...

La France envers et contre tout? – Le Temps N° 475 du 19 au 25 avril 2006

Ce rapport sur la situation au Tchad est un document confidentiel réalisé par La Présidence de l’Union européenne assurée par l’ambassade de France. Vous y découvriez le mépris pour la société civile, la presse et l’opposition. Mais surtout, à la lumière des derniers événements, vous comprendrez pourquoi la France veut maintenir au pouvoir Idriss Déby Itno.

Chirac, un fauteur de troubles – Le Temps N° 475 du 19 au 25 avril 2006

Le rôle trouble de l'armée française a plutôt jeté de doutes sur une solution à court terme de sortie de crise. Il est donc urgent que la communauté internationale notamment l'Union africaine se saisisse du dossier. Chirac doit être mis à l'écart dans la gestion de ce dossier puisque son soutien ostentatoire au régime le disqualifie. Chirac est même...

Le début de tous les désordres et aventures: LE TEMPS N° 473 du 5 avril 2006

Les combats de Hadjer Maifaïne le 20 mars dernier tout comme ceux d'Adré le 18 décembre dernier à Adré n'étaient couronnées que par des victoires à la Pyrrhus de l'ANT. Dans notre précédente édition nous notions que le bilan de la bataille de Hadjar Marfaine, tel que présenté par les autorités, relevait de l'imposture. Nous ne croyions pas si...

L’opposition passe une croix sur les élections: La Une du Temps 472

L’opposition passe une croix sur les élections: La Une du Temps 472

Les trafics d'influences, voire les menaces d'intervention des corps expéditionnaires ne peuvent pas avoir raison de la détermination de l'opposition démocratique à faire avancer le pays sur le chemin de la démocratie et du développement durable, a fait remarquer le leader du RDP avant d'indiquer que le peuple tchadien est persuadé que le comportement de M. Jean Pierre Berçot...

La CPDC appelle au boycott de la présidentielle (LE TEMPS N°472 du 29.03.06)

Samedi 25 mars 2006. Il était 8h 30. Par petits groupes à pieds, à vélos, à motos ou en voiture, une impressionnante foule prend d'assaut le Palais du 15 janvier. La salle du spectacle est pleine à craquer. Tout ce grand monde est venu écouter le message de boycott de la coordination des partis politiques pour la défense de...

Les combats de l’Est, une imposture… LE TEMPS N° 472 du 29.03.06

Un flou ou déficit communicationnel, ajouté à l'apathie traditionnelle de N'Djaména des militaires qui ne s'émeut que lorsque les combats arrivent à Pont Bélilé, nous a fait croire que la tragédie qui se déroule à nos frontières avec le Soudan voisin n'était qu'un jeu médiatique. Nous avons, en effet, vu le PR, guindé dans une tenue militaire, manches courtes,...

Panique à N’Djaména

De la décrépitude vers l'apocalypse

La panique du 22 mars dernier a été le meilleur baromètre de la décrépitude dans laquelle se trouve le pays. Mais il est surtout un signe révélateur sinon annonciateur de l'apocalypse qui attend les Tchadiens. La pourriture de la situation socio-politique actuelle et le refus du régime d’entamer un véritable dialogue avec l'ensemble des acteurs...