Les archives pour le mois de juin, 2006

Comment faire pour sauver le Tchad? – Le Temps N° 485 du 28 juin au 04 juillet 2006

Il est temps de compren­dre que l'existence des partis politiques, de la société civile et de la presse, ne cons­titue qu'un habillage nécessaire à un pouvoir clanique qui les positivent pour avoir la carte du club des pays normaux en voie de démocratisation. L'opinion internationale qui est la seule tribune à laquelle tout le monde s'adresse pour se plaindre...

Qu’est-ce qu’administrer? – NDJAMENA BI-HEBDO du 26 au 28 juin 2006

Depuis quelque temps, c'est la ruée vers l'érec­tion de villages en cantons, puis de cantons en sous-préfectures et de sous-préfectures en dépar­tements. C'est sans doute la récompense que notre IDI national offre à ceux qui l'ont aidé à gagner la présidentielle du 3 mai. A défaut donc d'apporter le bonheur à chacun de nous, IDI s'ingénie à morceler puis...

Les dribbles de l’enfant terrible d’Iriba – NDJAMENA BI-HEBDO du 26 au 28 juin 2006

On a annoncé son arrivée à N'Djaména la se­maine dernière, il réplique le mercredi 21 juin qu'il ne mettra pas les pieds à N'Djaména, sans négociation préala­ble avec Déby Itno. Dans un communi­qué daté de Lomé; Hassan Fadoul Khitir, président du Rassemblement populaire pour le redressement du Tchad (Rprt), annonce avoir été contacté par le ministre du développement touristique,...

Le Fucd cherche un chef efficace – NDJAMENA BI-HEBDO du 26 au 28 juin 2006

Rien ne va plus entre Mahamat Nour, président du Fucd et son vice-président, Hassane Saleh Aldjinedi. Ce dernier a annoncé la dissolution du regroupement des politico-militaires dont il est le vice-président.

Rapport du président de la Commission de l’Union Africaine

Rapport du président de la Commission de l’Union Africaine

rdpl A la réunion du Conseil de Paix et de Sécurité sur la situation au Darfour - Banjul, Gambie, 27 Juin 2006

I Introduction

  1. Lors de sa 51ème réunion du 15 mai 2006, le Conseil a examiné l’état de la mise en œuvre de certains aspects clés de sa décision du 10...

Rassemblement Démocratique pour la Paix et la Liberté: statuts/constitution

Article 1er

  1. Il est créé entre les adhérents aux présents statuts un Parti Politique dénommé le « Rassemblement Démocratique pour la Paix et la Liberté au Tchad“, ci-après en abrégé «R.D.P.L». Sa durée est illimitée.
  2. Le siège du RDPL est fixé à N’Djaména, au Tchad. Il peut être transféré en tout autre lieu à l’intérieur ou à l’extérieur du Tchad sur décision...

Rassemblement Démocratique pour la Paix et la Liberté au Tchad: Nos principes et Nos orientations

Rassemblement Démocratique pour la Paix et la Liberté au Tchad: Nos principes et Nos orientations

rdpl Avant propos

Le RDPL est un parti politique tchadien qui se consacre à la promotion et à la défense du bien commun du peuple tchadien. Créé en juillet 1991 et restructuré en juillet 2001, le RDPL entend faire primer l'intérêt de la collectivité sur l'intérêt d'une minorité possédante et instaurer...

Editorial: De la mer à boire! – Le Temps N° 484 du 21 au 27 juin 2006

Décidément, le troisième mandat de IDI s'annonce difficile : Pendant que tous les projecteurs sont braqués sur la pro­bable tenue d'une table ronde regroupant tous les acteurs politiques et politico-militaires du pays, sévit une insidieuse crise sociale avec en trame de fond, une grève sèche et illimitée lancée depuis le 12 juin par la centrale syndicale l'UST.

Un groupe de citoyens réclame un dialogue inclusif – Le Temps N° 484 du 21 au 27 juin 2006

LES MEMBRES du GRAC-Paix (Groupe de Réflexion et d'Action Ci­toyenne) ont organisé une conférence de presse au Cefod le 14 juin dernier. La tenue du dialogue national figure en bonne place de cette rencontre avec les hommes de médias. La paix, ce mot, comme un refrain, domine ces derniers jours les conver­sations des Tchadiens.

Arrestations dans le milieu sudiste de la grande muette – Le Temps N° 484 du 21 au 27 juin 2006

Selon des sources bien informées, des arrestations tous azimuts d'officiers sudistes ont été opérés depuis le 21 mai dernier dans l'armée notamment ceux en service à la Direction générale de la Sécurité des Services et Institutions de l'Etat (DGSSIE), entendez par là la garde présidentielle remaniée après la vague de défections et de complots étouffés dans l'oeuf ou échoués...