Les archives pour le mois de juillet, 2011

Page 5 sur 512345

Le Sénégal va renvoyer l’ex-président Hissène Habré lundi au Tchad – Afp

Le président sénégalais Abdoulaye Wade a décidé de renvoyer dans son pays d'origine l'ex-président tchadien Hissène Habré, poursuivi pour crimes contre l'humanité, par un vol spécial lundi 11 juillet, a annoncé vendredi le gouvernement tchadien.

Quatre hommes condamnés pour la mort du fils du président tchadien Idriss Déby – Afp

Quatre hommes ont été condamnés jeudi par la cour d'assises de Nanterre (Hauts de seine) à des peines allant de 5 à 13 ans de réclusion pour l'agression mortelle du fils du président tchadien, Idriss Deby, en juillet 2007 à Courbevoie.

La muse du palais rose : Hinda TRABELSI

Qui a dit que les premières dames sont les premiers drames de leur mari ? Diderot n’a-t-il pas dit : » l’ennemi le plus dangereux d’un souverain, c’est sa femme, si elle sait faire autre chose que des enfants. » Leurs pratiques inconsidérées ont souvent contribué à leur chute. Et si au sujet de Hinda Deby, pardon Hinda Trabelsi, nous n’étions...

Force Epervier au Tchad: pas de décision, réflexion en cours – Afp

Une réflexion est en cours avec le Tchad sur l'avenir de la force militaire française Epervier dans ce pays, a affirmé mercredi le ministère français des Affaires étrangères, au lendemain d'une déclaration du chef de la diplomatie Alain Juppé sur son inutilité.

Les Brèves de N’djaména : Globe-trotteur!

Notre IDI national s’ennuie à N’djaména où il n’a pratiquement rien à faire, tant tous les problèmes intéressant le Tchad ou les tchadiens sont désormais résolus ; la santé, l’éducation, la faim, les arriérés des salaires, la dette extérieure et surtout intérieure, l’eau, l’électricité, etc., en un mot il n’y a rien à résoudre. Idi a même trouvé une solution...

Tchad: la force militaire française Epervier ne se justifie plus, annonce Juppé – Afp

Le chef de la diplomatie, Alain Juppé, a déclaré mardi que le dispositif militaire français au Tchad, appelé Epervier et fort de plus d'un millier d'hommes, ne se justifiait plus et devait être rapatrié.

10 à 20 ans de prison requis pour l’agression mortelle du fils du président tchadien – Afp

Des peines de dix à vingt ans d'emprisonnement ont été requises mardi à l'encontre de cinq hommes accusés d'avoir pris part en juillet 2007 à l'agression mortelle du fils du président tchadien Idriss Deby devant la cour d'assises des Hauts-de-Seine.

L’armée soudanaise occupe la ville de Koufra – Telegraph londonien.

Le journal londonien du 2 juillet 2011 a indiqué que l’armée soudanaise est parvenue à occuper la ville de Koufra qui est considérée comme la porte d’entrée des champs pétroliers du sud libyen. Cette occupation est un pas très important pour l’indépendance financière des rebelles.

Tchad: Les retombées de la situation libyenne – Irin

Alors qu’elles tentent de faire face à la perte des envois de fonds des parents qui sont rentrés de Libye, les familles tchadiennes sont confrontées à une insécurité alimentaire croissante, s’endettent encore davantage et vendent leurs biens personnels.

Les Brèves de N’djaména : Deby se crée une opposition intérieure

A défaut d’avoir une opposition armée pour mobiliser les ressources humaines et matérielles et aussi détourner l’attention des tchadiens des problèmes quotidiens de la vie, Deby, à la recherche d’un quelconque ennemi pour continuer à endormir les tchadiens, en a apparemment trouvé : les Beris !

Page 5 sur 512345