Les archives pour le mois de novembre, 2014

Au nord c’est l’immobilisme tetanisé!

L’immobilisme tétanisé de la partie nord du pays est tout simplement étrange et inquiétante.  La lutte pour la survie, contre le retard des salaires,  le manque du carburant, de l’électricité, de l’eau potable, contre la gabegie et les détournements massifs, cette lutte n’est pas l’affaire uniquement d’une partie de la population; elle concerne toute la

Des nombreux blessés à Sarh

Selon des sources concordantes, il y a eu ce matin des nombreux blessés à Sarh dont deux graves, aux mains des forces de l’ordre, deux autres avec des membres inférieurs fracassés se trouvent aux mains des mêmes forces. Tous ces individus auraient été remis par le gouverneur en personne aux forces de l’ordre, au lieu

Tchad: manifestations contre la cherté de la vie – Afp

Des habitants de la ville de Sarh (sud) et des lycéens de N’Djamena ont manifesté mardi pour dénoncer la cherté de la vie au Tchad et soutenir des enseignants grévistes qui réclament le paiement de primes, a-t-on appris de sources concordantes. A Sarh (500 km au sud-est de N’Djamena), tôt mardi matin des habitants ont

Installé à ses portes : Le Tchad épargné par les attaques de Boko Haram. Pourquoi ? – kongotimes

Jusqu’à présent le Tchad, en première ligne dans la lutte contre les groupes jihadistes en Afrique, a été épargné par les attaques de Boko Haram, installé à ses portes. N’Djamena ne se trouve qu’à une cinquantaine de kilomètres de l’Etat nigérian de Borno, fief des islamistes. « Les Boko Haram sont juste là, de l’autre côté »,

Moundou manifeste aussi

La capitale industrielle du Tchad, la capitale du Logone occidentale, Moundou, rentre dans la danse des manifs.

Bilan provisoire

Manifestations à N’Djamena: plusieurs dizaines des arrestations parmi les élèves dont certains sont blessés. 9 gendarmes blessés également, 3 camions anti émeutes incendiés devant le lycée de la liberté.

Sarh, le Benghazi

La capitale du moyen chari sera t elle le Benghazi du Tchad? Les manifestants auraient pris le gouvernorat et la mairie. L’hymne national tonne de partout.

Les élèves dans la rue à N’Djamena

Les élèves dans la rue à N’Djamena– La police de Deby a toutes les difficultés de disperser les élèves des différents établissements de N’Djamena. Depuis ce matin, la ville est pratiquement en état de siège.

Le ras -le- bole de la jeunesse

Le ras- le- bole de la jeunesse tchadienne: hier c’était le lycée féminin, aujourd’hui ce sont les étudiants qui sont entrain de faire  face à toute l’armada répressive du régime, au moment où ces lignes sont écrites. Le tout N’Djamena semble être embrassé.

La ville de Sarh a faim

La ville de Sarh, la capitale de Moyen Chari, la ville du feu  N’garta Tombalbaye, a faim!  Ce matin du 12 nov., les mamans, accompagnées de leurs enfants sont sorties massivement en faisant claquer des casseroles vides pour signifier aux autorités qu »il y a famine dans le foyer. La marche continue.