Les archives pour l´année 2015

Boko Haram : le double jeu du président Déby ?

L’année 2015 a commencé de manière bien sinistre sur les bords du lac Tchad, où Boko Haram a massacré plusieurs centaines de civils dans la petite ville de Baga, au Nigeria, et incendié une quinzaine de villages à ses alentours. La barbarie de ces actes – sans doute le pire crime de masse commis par

AFRIQUE :: «Intimider les gens, les brutaliser, leur casser la gueule, instiller la peur est l’apanage des régimes du Tchad, Congo, Gabon, Cameroun, Guinée.» :: AFRICA

ACHILLE MBEMBÉ, historien et philosophe camerounais, enseignant à l’université de Johannesburg en Afrique du Sud. Comment interprétez-vous ces arrestations de militants à Kinshasa ce dimanche ? Le syndrome burkinabè plane sur un certain nombre de pays. Le pouvoir congolais en particulier est très craintif. Craintif à l’idée d’un mouvement populaire suffisamment fort pour faire tomber

Le gouvernement, toujours meprisant

Le gouvernement compte sur l’usure et l’essoufflement des manifs des élèves et étudiants et n’entend ni examiner les doléances des manifestants, moins encore sanctionner les auteurs de la répression.

La jeunesse resiste et la lutte continue

Face au mépris insolent affiché par le régime face aux revendications et légitimes, la jeunesse de N’Djamena résiste. Pas de reprise des cours et toutes les revendications et conditions sont de nouveau exposées. La lutte continue jusqu’à ce que le pouvoir daigne rester écouter et négocier avec respect avec les manifestant et prendre en compte

Après avoir constaté le vide autour de lui, Deby se rabat sur les reliques des FANS.

Nous avons annoncé dans ce même site depuis le 11/02/15 que Deby tente vainement de se réconcilier avec ses beaux-parents, la communauté annakaza. Aujourd’hui ces tentatives viennent d’aboutir à des résultats probants. Il faut rappeler que depuis plus de 10 ans, Mr Deby avait savamment ignoré voire humilié et piétiné les 3 grandes communautés de

Comportement classique d’un dictateur

Le régime de N’Djamena ne déroge pas au comportement classique d’une dictature: celui de faire fi ou considérer avec mépris toute revendication qui ne cadre pas avec sa ligne dictatoriale. Après avoir réprimé dans le sang une manifestation pacifique, le régime demande à reprendre les cours comme si rien ne fut! Aucune réponse aux revendications

Cherche auteur de la vidéo

Selon des sources crédibles, les policiers mis aux arrêts à la suite des événements de la semaine passée ne sont pas les auteurs de la répression et aucun policier auteur de la répression n’a été inquiété, par contre ceux qui sont aux arrêts sont ceux accusés d’avoir produit la vidéo qui a fait le tour

Tchad: l’UE demande des comptes après les événements du 9 mars – RFI

Le président tchadien Idriss Déby avait appelé à la reprise des cours à N’Djamena dans les écoles et l’université. Mais mercredi encore, les étudiants restaient divisés sur cette question. Beaucoup attendent que toute la lumière soit faite sur les événements du 9 mars dernier, les manifestations réprimées, la mort d’au moins l’un des leurs ainsi

Tchad Hinda Déby Itno sacrée première dame d’influence ! – La lettre du Continent

Très écoutée par son époux-président, Hinda Déby Itno et sa famille ont littéralement investi les sphères du pouvoir politique et du business. Discrète ces derniers mois, Hinda Déby Itno a lancé en grande pompe, le 1er mars à N’Djamena, la Semaine nationale de la femme tchadienne (Senafet). Cet événe-ment vise à magnifier le rôle de la femme

Deby au Ghana

Deby a fait un aller retour rapide au Ghana le mercredi 18 mars. Personne ne connaît l’objet exact de ce déplacement incognito, mais les mauvaises langues ont vite fait de trouver la raison principale: Deby serait parti au Ghana pour se plaindre auprès du président en exercice de la CEDEAO du mauvais traitement (financier bien