Les archives pour le mois de juin, 2015

Délégation militaire tchadienne en Egypte

Une forte délégation militaire dirigée par le ministre de la défense et comprenant le CEMGA, le DG de la gendarmerie nationale, le DG de la police nationale, ainsi que des responsables de l’ANS, du B2, etc., a séjourné en Egypte dans la semaine du 1er juin 2015. Selon les confidences de certains membres de la

Tchad : Lutte contre Boko Haram, Buhari salue l’engagement des troupes tchadiennes – Koaci

Le président nigérian Muhammadu Buhari Rechercher Muhammadu Buhari a salué jeudi le rôle essentiel de l’armée tchadienne dans la lutte contre les insurgés islamistes nigérians de Boko Haram. Lors d’une visite à N’Djamena, Muhammadu Buhari Rechercher Muhammadu Buhari a salué l’engagement des troupes tchadiennes contre la secte Boko Haram, appelant à un renforcement de la

Communique de Presse relatif à l’extraction de force du Président Habré

Le Président Habré a reçu une convocation pour se rendre le 3 juin aux CAE pour l’audience préliminaire. En retour, un courrier a été adressé par les avocats aux CAE pour les informer de son refus de comparaître. Un ordre d’extraction de force émanant de Mbacké Fall a été adressé au directeur de la prison

Capitalisme et Développement : Mythe ou >Réalité ?

Par Dr. Mehenou Amouzou Au regard de la situation socio-économique mondiale, un constat s’impose : les gouvernements de par leurs politiques ne contribuent pas au bien-être de leurs citoyens. De plus en plus agressifs, les gouvernements ont, de nos jours facilement recours à leur puissance militaire, à des politiques de financement nuisibles, à l’oppression et à l’invasion

Tchad-Sénégal : Porté « comme un bébé » pour se présenter devant le juge, Habré garde le silence au tribunal – Koaci

Pour les besoins de l’ouverture du procès d’Hissène Habré à Dakar Rechercher Dakar le 20 juillet, les chambres africaines extraordinaires qui doivent le juger ont procédé mercredi 3 juin à l’interrogatoire d’identité de l’ancien président tchadien. Une formalité qui en dise beaucoup sur le ton du procès à venir. Voilà ce qui serait convenu d’appeler

Les Brèves de N’Djamena – Pourquoi le dossier médical du feu Mahamat Ali Abdallah est si recherché?

Il s’est passé des choses indécentes et indigestes lors de la levée du corps du défunt Général Mht Ali Abdallah Nassour. En effet une équipe conduite par Hassan Sylla a exercé des pressions monstrueuses sur la famille pour récupérer le dossier médical du défunt à un moment où toutes compassions sont nécessaires pour apaiser les

La « canton-nite » (suite)

C’est une politique de diviser pour régner ou tout simplement distraire la population et l’empêcher de se pencher sur ses propres préoccupations ? Par la fragmentation du pays en cantons, sultanats, chefferies de fericks, des terres, en bang, en ngar, etc., IDI a rabaissé l’Etat au rang de la dernière entité administrative et l’activité du pays

La 2ème gifle

Comme prévu, Deby a été logé dans un bungalow de l’hôtel Hilton de Khartoum. Un geste assez inattendu de la part des soudanais quand on sait qu’ils font partie, avec les français, des principaux soutiens de Deby. la défaite cinglante de JEM face aux forces de Khartoum a t-elle annoncé la fin de l’intérêt stratégique

TCHAD/NIGERIA : Sous le thème de « la sécurité et la lutte contre la corruption » s’est tenue la convention de la jeunesse du All Progressives Congress (APC) :

Déclaration de Brahim Ibni Oumar Mahamat Saleh : Camarade John Odigie Oyegun, Président National du All Progressives Congress  (APC) Camarade Alhaji Mai Mala Buni, Secrétaire général du All Progressives Congress  (APC) Camarade Sénateurs Lawal Shuaibu, Président de la fédération Nord du All Progressives Congress  (APC) Camarade Ingénieur Segun Oni, Président de la fédération Sud du All

GIGN : une mystérieuse fusillade au Tchad, deux blessés – Le Point

Deux gendarmes d’élite ont été blessés en mars à N’Djamena. Des sources tchadiennes évoquent un trafic d’armes auquel les militaires français seraient mêlés. Deux gendarmes du GIGN ont été blessés en mars à N’Djamena lors d’un échange de coups de feu avec des membres des services tchadiens enquêtant sur un trafic d’armes, une fusillade dont