Les archives pour l´année 2016

Au Tchad, les tensions demeurent – Deutsche Welle

Plusieurs étudiants ont étés arrêtés. Certains manifestants ont été poursuivis par la police jusqu’à leur domicile. Au pouvoir depuis 1990, le président Idriss Deby Itno ne tolère aucun mouvement de protestation. Au Tchad, la grogne sociale se poursuit. Malgré l’interdiction par les autorités d’une marche qu’ils avaient prévue ce matin, les étudiants ont manifesté leur

Pseudo braquage de la CNPS (suite)

Tout le monde se demandait d’où vient l’argent qui a permis de payer 2 mois de salaire à la garde rapprochée (DGSSIE) de Deby. Eh bien comme il a été insinué, l’argent viendrait du pseudo braquage de la CNPS. Il semble que c’est une habitude chez ces prédateurs, quand ils ont besoin de liquidités, soit

Arrestation des étudiants dans l’enceinte des facultés

Un gouvernement illégitime ne peut faire que des actions illégales : la police pénètre dans l’enceinte des facultés d’Ardep Djoumal ce jour du mercredi 28 septembre 2016 et procèdent à des massives arrestations.

Ndjamena, ville assiégée par les forces de répression

Le pouvoir refuse tout dialogue avec les étudiants, course-poursuite entre les forces de répression et les étudiants depuis 48h, et ceux ci ont commencé à attaquer et taper sur tous ceux qui portent la tenue, la DGSSIE vient en renfort des policiers et autres gendarmes. Des véhicules de l’administration sont brûlés, des blessés par balles

Tchad: colère des syndicats après la suspension des primes des fonctionnaires – Rfi

Au Tchad, le gouvernement a annoncé mardi 27 septembre qu’il coupait les primes des fonctionnaires pour une période de 18 mois, provoquant la colère des syndicats. C’est l’une des 16 mesures d’urgence annoncées par l’Etat pour faire face à la crise économique que traverse le pays. Le ministre de la Fonction publique et du Dialogue

Tchad : arrestation de quatre étudiants responsables syndicalistes – africanews

Selon une source policière qui a contacté l’AFP, quatre étudiants responsables de l’Union nationale des étudiants du Tchad (Unet) ont été arrêtés mardi, un jour après des manifestations pour protester contre la suppression des bourses d‘études. Mardi, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a publié un arrêté pour interdire toute manifestation sur l’ensemble

L’ombre de lui-même, Deby devrait dégager.

Il y a deux semaines de cela, on se rappelle le Gouvernement dans une ferveur mal contrôlée avait pris des mesures pour juguler, dit-on, l’hémorragie financière que connaît le pays. Le moment d’extase passée, on s’aperçoit que non seulement les fameuses 16 mesures sont anticonstitutionnelles mais ne permettent même pas faire fonctionner l’État et payer

Pour toute solution à la crise: rien que de la force

Un esprit belliqueux de défis et de bras de fer, animent ceux qui nous gouvernent : les syndicats viennent d’avoir une communication par laquelle le gouvernement maintient rigoureusement toutes les mesures ; sur le même élan, les membres du bureau de l’UNET sont arrêtés et la manifestation du mercredi est interdite.

La CNPS braquée?

La Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS), la vache laitière du pouvoir, dirigée par le beau frère d’IDI, aurait été braquée ce jour du lundi 26 septembre, par des hommes armés non identifiés, et une grosse somme d’argent serait emportée. Selon les premières rumeurs, un soupçon d’auto braquage plane lourdement au dessus de la tête

A Ndjamena, les étudiants tchadiens sont dans la rue

En dépit d’un déploiement sans précèdent des policiers et gendarmes dans les différents carrefours de la ville, les étudiants ont massivement manifesté dans plusieurs arrondissements. Au moins 6 véhicules ont été incendiés dont la RT5845 du Maire de 9ème arrondissement et un autre de l’ONRTV, des pneus brûlés au quartier Amtoukouin. Tout cela a eu