Les archives pour l´année 2016

Et la BAD aussi s’y met

Il a été déjà rapporté sur ce même site comment Deby s’embourbe et embourbe le Tchad avec des dettes empruntées de tous les pays de la région, des dettes dont ni les montants, ni les conditions d’emprunt ne sont connus de personne. Il a été également rapporté le forcing que fait le locataire du palais

Quand les tenants du régime se posent la question de savoir où va le régime.

Au cours d’une intervention à l’ONRTV, M. Allamine Bourma Treyé révèle que la masse salariale a augment de 2001 à 2015 de 700%  et que dans aucun pays au monde, on ne trouve ces genres de phénomènes et fini par se poser la question ; « mais on entrain d’aller où ?», Il faut dire que ABT, véritable

La BAD a t-elle mis la main dans la poche?

Deby avait tellement emprunté de partout, des Etats et des institutions de la CEMAC, qu’il ne peut retaper les mêmes portes, alors il s’est adressé directement à la BAD, mais cette dernière jusqu’à une date recente était très reticente, alors Deby avait demandé le concours de ses obligés de la CEMAC et de la CDEAO.

Deby et la corruption: une musique rayée

Il devrait être le seul fichier mémorisé mais qui refuse de s’effacer du cervelet embrouillé de notre IDI: la corruption; tant il fait de ce sujet un leimotive à chaque rencontre officielle. La corruption, le détournement des biens publics, l’enrichissement illicite, c’étaient quelques uns des sujets abordés par IDI lors de la prière de l’Eid-El

Allamine Bourma Treyé passe de la BILTINisation à l’élevage à l’ERADAtisation aux finances

Comble du ridicule, le Tchad ou toute personne jugée coupable   de népotisme, de favoritisme et de corruption est  adulé par le régime. Le second passage au gouvernement de Allamine Bourma Treye  comme Ministre des finances  et du Budget a stupéfait tous les observateur de la scène  politique nationale, lui qui   avait commis des dégâts incommensurables

Human Rights Watch appelle la France à « examiner son soutien à l’ex-dictateur Hissène Habré » – Le Monde

Des femmes brandissant un portrait de l’ex-président tchadien Hissène Habré, le 20 août 1983, à N’Djamena. Le 30 mai à Dakar, au terme d’un procès historique, Hissène Habré, président du Tchad de 1982 à 1990, a été condamné à la prison à perpétuité pour « crimes contre l’humanité, torture, crimes de guerre et viols »

Les États-Unis et la France ont soutenu l’ex-dictateur tchadien Hissène Habré – HRW

Récemment condamné, Hissène Habré bénéficiait d’un soutien alors que des abus systématiques ont été commis sous son régime Hissène Habré, l’ancien dictateur du Tchad qui a été condamné pour crimes contre l’Humanité par un tribunal spécial à Dakar le 30 mai 2016, a été soutenu par les États-Unis et la France tout au long de

Déclaration du parti d’opposition ACTUS/PRPE

Tchad : Libération de l’opposant politique Assileck Halata Mahamat, contribuerait à renforcer le Front de bataille contre le dictateur Général président Sultan Déby. Nous avons exprimé notre solidarité et pris régulièrement les nouvelles du Camarade Assileck Halta Mahamat durant sa détention. Son frère et Camarade Abakar Assileck nous constamment rassurés de sa solidité morale face à

Complicité tous azimuts !

En sus de la communauté internationale, les institutions internationales deviennent de plus en plus complices de la gabegie, de la mal gouvernance du régime de Nédjamena. On se rappelle de la façon cavalière dont le FMI, sous la pression de la France, avait déclaré que le Tchad a atteint le point d’achèvement pour lui débloquer

Les Brèves de N’djaména – Un message bizarre du sultan

Le vendredi 9 juin, le sultan d’Amdjeress réunit une vingtaine d’officiers de la DGSSIE (sa garde prétorienne) et leur livre un message dont la bizarrerie est typique de la gestion de l’appropriation de l’Etat par le même sultan : « il n’y a plus d’argent dans les caisse de l’Etat, si certains d’entre vous n’ont pas d’autres