Les archives pour l´année 2017

Les Brèves de N’djaména: Deby, gonflé et dégonflé

A Amdjeress, Deby était entouré de la bouffonnerie et des parents; de quoi il a été question au cours des nombreux palabres ? Pour la bouffonnerie, la préoccupation, ce sont les bruits des bottes à l’est et au nord  et pour les parents, c’est plutôt la 1ère Dame; mais rien de ce qui concerne la situation

Mieux vaut tard que jamais !

Enfin, les diplomates accrédités au Tchad réagissent mollement par rapport à la violation des droits de l’homme Déclaration locale conjointe de la Délégation de l’Union européenne, de l’Ambassade de la République fédérale d’Allemagne, de l’Ambassade de France, de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique et de la Représentation de la Suisse. Nous sommes préoccupés par la détention

Massacre des prisonniers : suspensions et affectations

Le DG de la direction des renseignements militaires (DRM) serait suspendu à son tour, tandis que Mahamat Kaka Deby déjà suspendu atterrirait à l’Etat major en qualité de CEMGA et la DGSSIE serait dirigée par l’actuel DG de la police considéré très proche de la 1ère Dame, secondé par le Comrégion du Logone qui séjourne

UFR: Communiqué de presse

UFR: Communiqué de presse

Le 11 Avril dernier, un commando dirigé par le général Brahim Souleymane dit « Brahim Allah-Wahid », à bord de deux véhicules 4×4 haut de gamme, avait intercepté un convoi de prisonniers sur la route Nord de la capitale N’djaména. C’était une action de vendetta contre le meurtrier présumé du colonel Adam Souleymane dit «

Les Brèves de N’djaména : Mensonges et manipulations au sommet de l’État

Le massacre des prisonniers sur la route de Massaguet n’a pas fini de nous dévoiler tous ses secrets.  Non pas seulement les plus hautes autorités de l’Etat qui ont servi de soubassement à cette opération ont menti à l’opinion publique, mais c’est autour de la 1ère Dame de ne rater aucune occasion si macabre soit-elle

Tchad : quatre officiers radiés de l’armée – Rfi

Les quatre officiers tchadiens arrêtés pour l’assassinat de 10 militaires lors de l’attaque la semaine dernière d’un convoi qui les transférait vers la prison de Koro-Toro au Nord du Tchad ont été radiés de l’armée. Les militaires radiés sont le colonel Moussa Souleymane Bachar, désigné comme chef du groupement de la garde présidentielle, le capitaine

Tchad: les arrestations de militants se multiplient, les ONG s’inquiètent – Rfi

Une dizaine de jours après l’arrestation de Nadio Kaïna, le leader du mouvement citoyen Lyina (« On est fatigué » en arabe), également président de la branche tchadienne de « Tournons la page », l’un de ses bras droits dans les deux mouvements, Bertrand Solo Gandere, a été arrêté samedi 15 avril; de même que

Le PM est il apatride?

Les transitaires et les commerçants sont en grave au niveau des douanes; au lieu de négocier avec les grévistes pour trouver des solutions, le PM aurait fait signer un contrat de service avec un transitaire français moyennant bien sûr quelques bakchichs.

Les DG de la gendarmerie et de la DGSSIE sont suspendus

Des sanctions ridicules et à la limite indécentes, car les deux officiers suspendus n(ont rien à voir avec l’assassinat crapuleux des prisonniers. (A suivre)

Une complicité à tous les niveaux

Le commando, qui a assassiné les prisonniers en transfèrement, avait bénéficié des complicités aux différents niveaux de la chaine judiciaire : d’abord au niveau du parquet où il a été su à quel moment, avec quelle escorte, les prisonniers seront convoyés ; et puis au niveau de la prison où seuls les proches du Colonel