Les archives pour le mois de novembre, 2018

Calme précaire à Miski

  Pas des tirs ce jour à Miski, seul le broum-broum d’hélico qui ramasse les victimes des mines se fait entendre de temps à autre. Les locaux sont dans les grottes, les militaires, chassés de l’enceinte de l’école, se sont regroupés à l’ancien terrain d’atterrissage, complètement entouré des mines.  

Affamés ou tactique de vouloir affamer la population ?

  Depuis un certain temps, les militaires de Deby qui assiègent les différentes localités de Tibesti, visitent les maisons privées et s’accaparent de toutes les produits vivriers qui s’y trouvent. Ces scènes de pillage organisé sont interprétées différemment : pour les uns, les militaires ont réellement faim et se conduisent comme des brigands à la recherche