Les archives pour le mois de décembre, 2019

Les unités de l’ANT au Nigeria

Les unités de l’ANT intervenant au Nigeria dans le cadre de la lutte contre Boko Haram ont quitté leurs positions. ils sont arrivés à Maidougouri aujourd’hui. ils y passeront la nuit et continueront leur chemin vers le Tchad demain. Ce, sans l’accord de la hiérarchie.

Les Brèves de N’djaména – Deby ordonne aux Deby d’évacuer N’djaména

Apparemment, les Deby sont très conscients du mal qu’ils ont fait au Tchad et aux tchadiens ; les instructions données par le patriarche aux siens, corrobore cela. Écouter le : « Notre pouvoir est en train de s’écrouler, et il s’écroulera certainement et très bientôt ; seul Dieu sait d’où viendra le coup fatal ;

Tchad: attaque meurtrière attribuée à Boko Haram près de Baga Sola – Rfi

Un village de pêcheurs a été pris pour cible près de Baga Sola dans la province du Lac (ouest), dans la nuit de mardi à mercredi. Le bilan est d’au moins 14 morts et de plusieurs blessés. Au moins 14 personnes ont été tuées mardi dans l’ouest du Tchad, par des membres présumés du groupe

Ibédou et Kalzeubet: des prisonniers politiques.

Les événements au Tchad, en général, arrivent, passent et s’oublient vite. L’arrestation de Mahamat Nour Ahmad Ibédou et Pahimi Kalzeubet fait exception. N’djaména vit encore la tension de l’événement. Un dicton très militaire dit:  « faire du bruit à l’Est pour attaquer à l’Ouest »!. Pourquoi ne pas le retenir pour la mise aux arrêts

Lettre ouverte à Monsieur Président de la république tchadienne, Idriss DEBY ITNO

Lettre ouverte à Monsieur Président de la république tchadienne, Idriss DEBY ITNO

Monsieur le Président, Il n’est pas fréquent qu’un opposant politico-armé s’adresse au Président de la république pour exprimer son inquiétude et sa crainte pour l’avenir d’un compatriote tchadien. Vous passeriez sans doute d’excellentes fêtes de fin d’années auprès des vôtres, de vos épouses, enfants, petits-enfants, parents, amis, et proches. Une famille, parmi tant d’autres, est

Le Tchad arrête un militant des droits de l’Homme. Emmanuel Macron… invite le dictateur tchadien en France – Survieance

Mahamat Nour Ahmed Ibedou, secrétaire de la Convention tchadienne pour la défense des droits de l’Homme (CTDDH), a été placé en garde à vue mardi 3 décembre, à la suite d’une convocation à la brigade criminelle. L’objet de cette convocation était une plainte pour diffamation de Bokhit Bahar Itno, neveu de Idriss Déby, à la

Barkhane au Sahel : Macron ne comprendra, peut être, jamais ce qui se passe chez nous.

Convoquer les Chefs d’État sahéliens à Pau pour leur demander de lui dire s’ils veulent ou pas de la présence militaire française au Sahel, c’est vraiment la preuve qu’il n’a rien compris et qu’il ne comprendra pas de sitôt. Espérons que quelqu’un, parmi les chefs d’État convoqués, aura le courage de lui dire que la

Macron conditionne le maintien de Barkhane à une clarification des pays du Sahel – Reuters

Emmanuel Macron a conditionné mercredi le maintien de l’opération française Barkhane dans la bande sahélo-saharienne à une clarification des pays du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad) concernant la présence militaire de la France dans la région sur fond de « mouvements anti-français ». « J’attends d’eux qu’ils clarifient et formalisent leurs demandes à l’égard

Le jeu de ping-pong dans l’affaire Ibedou se poursuit.

Après son audition hier pour diffamation à la Police Judiciaire on le transporte au bureau du premier substitut du Procureur ce matin. On quitte l’accusation de diffamation et on tombe sur la l’accusation de meurtre et complicité de meurtre avec un procès verbal qui n’a pas été signé par l’accusé. Le premier substitut du Procureur

Détournement d’environ 864 millions de FCFA à la Société Nationale d’Electricité (SNE) entre 2à12 et 2017. Le DGA et le DRH impliqués.

A l’instar de toute l’administration publique, des institutions de l’Etat, de l’armée et des sociétés para-publiques du Tchad, la Société Nationale de l’Electricité (SNE) ne fait pas exception en matière de détournement de deniers publics qui frappent le pays d’Idriss Deby Itno depuis des années. L’affaire se passe à la Société Nationale d’Electricité (SNE) et