Les Brèves de N’djaména: La nuit où tout a failli basculer

Un évènement anodin pour la majorité des tchadiens mais une catastrophe pour les Deby et le clan.  Un Communiqué de la Présidence de l’Assemblée nationale convoque tous les députés à une session extraordinaire pour écouter un message du Chef de l’Etat, lequel message ne fera l’objet d’aucun débat. C ‘est la loi. Il ne fallait pas plus pour déclencher un branle-bas général, alerte renforcée et vrombissement du tam-tam de la guerre, du coté des Deby et du clan. Pour les premiers, IDI mourant, veut passer la main au président de l’assemblée sans demander l’avis de la famille ni concertation avec celle-ci et qu’il faut sauver absolument son pouvoir : le pouvoir doit échoir à un Deby et uniquement à un Deby. Pour le clan, c’est tout à fait le contraire : Deby veut passer le flambeau à son fils, et ça jamais de la vie, plus jamais un autre Deby, autant un Yorongar. Et ce sont des coups des téléphones intempestifs, des courses poursuites, des visites et conciliabules nocturnes, etc. C’était l’alerte maximum chez les tenants du pouvoir, tandis que le tchadien lambda n’a même prêté une seconde d’attention à ce communiqué et ronflait tranquillement dans son lit, en période de fraicheur.

Que s’est il passé en réalité ? IDI, souffrant, voudrait prendre des longues vacances pour suivre un traitement de choque. Deux destinations possibles : Amdjeress et Johannesburg. Très probablement la première destination car son médecin personnel est en France ces derniers temps, et est en train de faire un stock des médicaments et du matériel médical. IDI aurait donc voulu introduire un changement institutionnel dont il n’a pas révélé la teneur : délégation des pouvoirs au PM ? Au Président de l’Assemblée Nationale ? Ou la création d’un poste de Vice Président ? Etc. Toujours est-il que l’info a été happée par une oreille distraite de l’entourage qui l’a immédiatement ébruitée et ce fut l’alerte générale. Selon la même source, les dernières frasques conjugales au Palais sont aussi liées à l’éventuelle absence d’IDI. Ce dernier aurait eu peur que son épouse va profiter de son absence pour monter d’avantage en puissance et faire de l’ombrage aux personnes à qui IDI veut confier son pouvoir.

IDI, mis au courant de la tension au sein de sa famille et les va-et-vient des membres du clan, aurait tout simplement changé de sujet et balancé un truc incolore et inodore, la RCA, sur la figure des « élus » du peuple, qui selon un observateur, eux aussi étaient visiblement inquiets, leurs visages crispés exprimaient une certaine préoccupation.

Mine de rien la situation était grave et même très grave, car on est dans un Etat de non droit, dans un pays où une famille s’est accaparée du pouvoir sans partage depuis 23 ans et pense y régner éternellement, un pays dirigé par une famille pour qui l’alternance n’existe pas. Un pays où tout est faux et trompeur. Une telle situation peut facilement mettre en péril la vie des citoyens totalement innocents et occasionner des troubles inutiles. Les nombreux impunis et spécialistes des coups tordus qui gravitent autour du Sultan peuvent s’en prendre facilement à un présumé successeur de leur sultan ou à toute autre personne supposée telle et les mettre hors d’état de nuire, selon leur langage ! Et de manière gratuite.

C’est cela le Tchad d’IDI : apparemment démocratique, calme et apaisé, en renaissance résolument engagé dans le développement, avec ses diverses institutions, ses partis politiques d’opposition, etc. Mais fondamentalement, le Tchad n’a aucune caractéristique d’un Etat moderne, c’est un Etat apprivoisé, familiale, clanique, doté d’institutions factices qui n’ont rien de républicaines. Tout et absolument tout le pouvoir est entre les mains uniques d’un homme et de sa famille. Tout peut basculer dans le néant à tout moment. Ainsi va le pays de Toumaï.

Correspondance particulière
N’djaména – Tchad


Commentaires sur facebook

6 Commentaires

  1. Gery Kouk

    Il est vrai que tout peut arriver dans le pays comme l’on refuse de le doter des institutions républicaines solides et durables. Néanmoins, il serait difficile de penser que les Tchadiens s’accommoderaient d’une dynastie malgré la résignation qui les a gagnés. Que le Tout-Puissant préserve le Tchad! G.K

    • v.v.k

      Mes chers freres et soeurs soyons heureux de la voie qu’a pris notre cher pays depuis plus de 23 ans maintenant le train est en marche ne plonger pas dans des reflexions negatives et tout ce qui va avec,reconnaissons que notre pays va beaucoup mieux et nous vivons dans la tranquilite,le calme et la securite plus encore nous sommes reconnus a notre juste valeur dans le monde entier et ceux grace a idriss deby et son gouvernement ne chercher pas la facilite en accusant un clan une personne son entourage …dites moi dans le tchad actuel qui fera mieux? est-on preparer a un changement de pouvoir dans la serenite? ou alors c’est des vautours qui veulent foutre le bordel et ensuite piller et voler? regarder la libye aujourd’hui…que cela nous serve d’exemple. soutenons idriss deby et son gouvernement nos dirigeant pour que nous puissions continuer sur le chemin de l’emergeance et arretons d’accuser un homme et son clan parceque un autres au pouvoir ce serait pire. Que dieu benisse notre TCHAD

      • Patriote

        Mr ou Mme
        Oublier tes commentaires montes de toutes pieces. Nous preferons la somalisation plus que la gouvernance Debyste et Zagayiste. 
        Ceux individus et leur cliques de tambour batante, les Griots du temps moderne ont introduit dans le Pays la Prostitution, la corruption et le pillage de bien publique.
        Aujaurdhui, le Tchad est endette jusqu’au cou. personne de son viavant ne poura mettre le pays en raille.
        …………………………………..  wait and see  …………………………..

        • v.v.k

          Mon cher ami et compatriote c’est vraiment triste de te lire on se croirait 2 siecle en arriere tu es d’un egoisme a outrance pourquoi ne vas tu pas vivre en somalie? ce que tu dis c’est une insulte au peuple somalien qui souffre depuis des decennies et qui n’aspire qu’a la paix et a vouloir vivre comme tous les citoyens de ce monde dans la tranquilite. il faut deja etre content que ta famille ,ton ethnie ta tribu puisse vivre dans un tchad en paix et j’insiste encore en marche vers l’emergence et pour finir je voudrais simplement te dire que je suis fiere d’etre patriote et moi je ne juge pas l’homme son ethnie je juge son action evoluons un peu dans notre mentalite tu me donnera un jour raison…..wait and see …vive le tchad son president,son gouvernement ainsi que ses enfants que Dieu nous guide vers la voie que nous avons choisi tous en elisant notre cher president.Bonne et heureuse annee 2014

  2. abakar ali

    rakhy ali tes propos ne sot pas celles d’un homme civilisé et c’est dommage. critiquons les hommes mais les ethnies. il ya goranes et des zaghawas propres

  3. Michael

    chers compatriotes, au lieu de chercher à nous diviser; je pense qu’il est temps d’oublier cette pensé bestiale; soutenons notre gouvernement pour la reussite de son projet qui est de faire de notre pays la vitrine de l’afrique.Gouran,Sakawa,Mbay,sara,lélé etc…sommes tous des Tchadiens.Svp soyons soudé pour la construction de notre pays car le linge sale se lave en famille.