Centrafrique : Bida Koyagbélé appelle à la dissolution du CNT et à l’organisation d’une nouvelle transition

                                                                                              Douala le 14 janvier 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE N°007

Les paysans de Centrafrique au nom du Mouvement Kité, face à la situation chaotique prévalant en République Centrafricaine, entretenue par une engeance démoniaque, animée de suppôts djihadistes et terroristes, constatent qu’après les manœuvres dilatoires initiées par Idriss DEBY, dont le manque de considération à l’égard de nos institutions ainsi que de notre peuple est avéré, s’est permis de déporter l’illégitime assemblée de la Séléka afin qu’elle valide la confiscation de la victoire du peuple qui, pour avoir résisté vaillamment sur le terrain et depuis l’extérieur, a contraint Djotodia à démissionner.

Le Mouvement Kité constate qu’après avoir donné l’illusion d’un changement en demandant à Michel Djotodia de démissionner, Idriss DEBY fait maintenir au pouvoir tous les criminels djihadistes et leurs suppôts avec à leur tête l’un des piliers de la Séléka, Ferdinand Alexandre NGUENDET.

Le Mouvement Kité, déterminé dans son soutien à la lutte de libération, aux côtés du peuple et des paysans de Centrafrique, exige la dissolution du CNT ainsi que la démission de son Président Alexandre Ferdinand NGUENDET.

Le Mouvement Kité réitère sa détermination à faire arrêter et traduire en justice les responsables de la Séléka et leurs complices.

Le Mouvement Kité propose la tenue sans délai, d’une concertation souveraine animée des filles et fils du pays toutes confessions religieuses confondues, engagés  aux cotés des populations martyrisées durant cette cauchemardesque période,  afin de définir une feuille de route qui prenne en compte les immenses  aspirations populaires et paysannes, dans l’objectif principal d’organiser une nouvelle transition dont la mission principale consistera à :

–         la restauration de l’unité et la consolidation de la paix dans une logique de la réconciliation nationale

–         la sécurisation des populations et des biens sur toute l’étendue du territoire par la réhabilitation des FACA ;

–         la restauration de l’autorité de l’Etat par une justice impartiale et équitable;

–         sécuriser les populations alimentairement les populations qui seront confrontées à la famine ;

–         la réorganisation des filières agricoles ;

–         la proposition des réformes économiques prioritaires.

–         la restauration de la démocratie par l’organisation d’élections libres et transparentes.

« Ils ont fait de ce pays un enfer, nous en ferons un paradis »

 

Ita Wa fango yaka ( le Paysan) Bida KOYAGBELE

Coordonateur du Mouvement Kité

Secrétaire Général de l’Association des Paysans Centrafricains


Commentaires sur facebook

6 Commentaires

  1. Cher Bida,. il faut être responsable dans vos langages politique je croyais que vous aviez déjà un mouvement politique et si jamais vous arrivez à accédé vous auriez besoin du soutien des pays amis et limitrophes pour sécuriser votre institution donné.
    Cela dit le Président IDRISS DEBY est artisan de la paix incontesté et  incontestable de l’Afrique, depuis des années le Tchad a soutenu plus ou moins la RCA. soyez donc reconnaissant.    

  2. Mr Abakar Ali, excuse moi, il semble que vous êtes un griot d’IDI. Tous les Tchadiens qui ont souffert en RCA ont payé ce que IDI a semé. Par ailleurs, ce que la RCA a donné à nous les Tchadiens, aucun pays de la sous-région ne nous ont accordé. Beaucoup des Tchadiens sont mieux en RCA qu’au Tchad. Quel pays de la CEMAC pourra accueillir les TCHADIENS surtout que le TCHAD c’est un pays de guerre et quand le pouvoir d’IDI sera menacé. Merci bien.

  3. MBAIHINGAM DENIS

    Monsieur Abaka, je m’excuse, il me semble que votre reflexion est à gauche, c’est comme si vous êst très fière de la soufrance des tchadiens en RCA. comme la dit mon frère de Moundou, les tchadiens vivent mieux en RCA qu’au tchad un pays invivable de ton IDI.

  4. Sagem

    Merci, mon cher Moundou, d’en temoigner la reconnaissance de la Centrafrique envers les Tchadiens vivants sur son sol, regarde, tout cours vers le congo, ou il y avait une incidence et le rapatriellement des tchadiens fut fait, alors en RCA, il y a eu beau et bien des Tchadiens nationalisés et vivant en paix, malheur est d’autres ont eu la mains longues et on fronchit la limite du confience et des innocents paie la peau cassé…

  5. Merci de la qualification chère Moundou;  mais je ne suis ni griot, ni un fonctionnaire qui occupe un poste de  mangeoire ni membre  d’une institution donnée, et moins encore de ce que tu pens. Je ne suis qu’un citoyen lambda. Si tu dit que le Tchadiens sont dans des bonnes mains en RCA; je croyais que tu sais rien de la RCA.
    En outre  la situation qui prévaut actuellement en Centrafrique, c’est le fruit de leur travail; si toi tu es dans des milieux où il y n a pas de représailles  ou des insulte contre les Tchadiens, je te comprend mais la quasi-totalité des Tchadiens de la RCA vivent sous des insultes depuis des années.
    En rappel, dans les passés, les policiers Centrafricaine faisant le rafle dans le quartier où résident des Tchadiens, en 1979, un diplomate Tchadien a été arrêté par les policiers dans une mosquée du quartier PK5 après la prière de Maghreb (  couché du soleil) rien que pour demander de l’argent comme ils faisaient auparavant. ( le diplomate en question il est vivant) Et à Berberati entre  1999 et 2000, les autorités locales ont arrêté trois des nos compatriotes tous commerçants connus à cause que ces derniers n’ont pas contribuer pour la fête des femmes Centrafricaines. « Pour la mesure de la sécurité je ne dévoile pas les noms de ces commerçants ». Mais les femmes venues  (au Marché de cette ville pour collecter de l’argent pour la fête des femmes sont: la Femme du Préfet, la femme  du commissaire  de la police, et la femme du procureur de la République de la ville de BERBERATI) avec la complicité active de chef de la colonie Tchadienne de la localité.      
    Il y a eu des discriminations contre les Tchadiens surtout contre les musulmans qui vivent en RCA. ce n’est secret pour personne.
    Nous ne souhaitions pas qu’un pays voisin plonge dans cette situation, nous avons vécu de pareille situation dans les passés. que Dieu sauve la RCA.

  6. Cher Frères, je ne parle pas selon le (gent) je parle en tant qu’acteur principal de la série  d’arrestation de nos compatriotes dans la Région de MAMBERIE KADDEY (BERBERATI) j’ai été mandaté diplomatiquement  par l’Ambassade du Tchad à Bangui, je suis allé à Berberati pour résoudre les problème de la colonie Tchadienne dans cette région cité. J’ai  vu de mes propres yeux des choses qui foncent la dérive policière dans cette région. Et ce titre j’ai sillonné la grande partie de la RCA où nous anions passé nous prônions des  conseils aux Tchadiens de respecter les lois du pays d’accueil c’est ainsi que je vois les choses. Je crois que vous m’avez pas compris ou bien vous vous faite torturé par des gents qui ni plus ni moins qui sont tout au  longue de la journée racontent des histoires qui  n’existes même pas. Nous les Tchadiens, avons des grands retards par rapport aux autres Africains, en tous les domaines donc il est temps de nous nous battons pour résoudre notre propre affaire que de rester chamailler dans des âneries qui n’ont pas les nôtres.
    Ne contentez jamais aux brebis galeuses qui gangrenaient et faufilent aux rangs des Tchadiens qui cherchent à diviser les fils du Tchad.  Pensons alors  à nous même avant de s’occuper pour les autres.