Le sinistre Adam Souleymane dit « Adam Touba » s’approprie de la zone de Tissi et assassine à tout vent.

Ce nom vous dit-il quelque chose ? Neveu au 2è degré du despote, né et grandi au Soudan, indicateur des services de sécurité soudanais jusque 2003, ce monsieur a été extirpé du Soudan par son oncle pour l’intégrer au sein de l’armée nationale et lui confier avec le grade de général la direction du 2ème Bureau de l’armée avec mission exclusive de surveiller l’opposition politico-militaire soudanaise.

Arrogant, brutal sarcastique et irrévérencieux dans ses rapports avec les gens, son oncle de despote a trouvé en lui un faire-valoir sans commune mesure ; les enlèvements nocturnes des citoyens innocents et leurs disparitions sont ses passe-temps favoris. Il avait conduit la mission qui a arrêté et assassiné le Pr Ibni. Simple bogobogo au Soudan, il a trouvé les délices du pouvoir et surtout les avantages d’être proche du dictateur, et il en use et en abuse à merveille.

Ayant renvoyé sa cousine-épouse, fille de l’autre avec coups et blessures à l’appui, le despote le décharge des fonctions des services de l’armée et l’affecte comme responsable des forces mixtes de 3 pays (Soudan-Tchad-RCA) dans la zone dite du triangle (zone Tissi) où il retrouve à son grand bonheur ses anciens employeurs (Soudanais) avec qui les rapports sont plus que cordiaux.

A la manière d’un autre dealer qui s’est approprié le Batha,  le sieur Adam s’est approprié de cette zone où pullulent  tous les trafiquants des trois pays (Soudan-Tchad-RCA). Officiellement, il surveille la frontière de concert avec les soudanais mais en réalité il a une mission spécifique, celle de traquer les anciens rebelles tchadiens qui avaient opéré au Darfour surtout la frange missérié mais qui sont présentement démobilisés. Il les arrête et les transfert en catimini à N’djameéna où on les fait disparaître sans traces.  Il est la seule autorité dans la zone ; il arrête, il emprisonne, il amande et in fine il assassine. Comme aucune voix ne s’élève pour protester ou condamner cette mainmise de la zone par cette bande organisée, le général Souleyman  devient de plus en plus oppressif en exécutant  froidement et au vu et au su d’une population médusée et laissée pour compte, et ce, malgré la présence quasi pérenne des organisations humanitaires dans la zone. En s’adonnant à son sport habituel qui consiste à arnaquer des paisibles citoyens, le Gl Adam Souleyman se rend le  vendredi  11 avril  au village Daham  – département de Forboranga -, 60 klm à l’intérieur du territoire soudanais pour arrêter trois ressortissants soudanais de l’ethnie arabe missérié, à savoir Ali Mokhtar, Mahamat Abhaghacha et Charfadine Ahmat, aux motifs qu’ils font du trafic avec leur véhicule. Il les conduit à Tissi (Tchad) pour un interrogatoire musclé. Malheureusement pour lui, les 3 détenus ne se laissent faire ; ils lui font savoir qu’il agit  en toute illégalité et qu’ils l’accusent d’enlèvement des citoyens d’un autre pays en exhibant leur carte d’identité soudanaise. Contre toute attente, le Gl exhibe aussi sa carte d’identité soudanaise aux nez de ses prisonniers et leur rétorque qu’ils ne sont pas plus soudanais que lui ;  au contraire, qu’ils sont des rebelles déguisés. Aussitôt dit il dégaine son pistolet at abat à bout portant le sieur Ali Mokhtar et blesse grièvement Mahamat Abhaghacha. Heureusement pour le 3ème, il a réussi à s’enfuir et alerter les parents. A la mobilisation des parents, les autorités soudanaises ont exigé la restitution du corps du défunt et de son véhicule. Ce qui fut fait, paraît-il aux dernières nouvelles.

Correspondance particulière    


Commentaires sur facebook

7 Commentaires

  1. Assileck Halata Abakar

    S’approprier ou pas , colonel saleh Deby ou général Adam souleyman  qu’ils sachent que rien ne s’oublie .  Qui sème le vent récolte la tempête ,  en attendant comme vous le dites  ces dieux continuent leur sport favori de :    , tuer , voler , violer arnaquer , humilier un chef notable , tuer un chef notable ….à bon entendeur salut .

  2. Alladoum Simon

    Vous pleurnichez sur les méfaits des zaghawas qui sont réels. Il n’en demeure, je ne vous vois pas faire autrement que les Zagahawas une fois au pouvoir. 
    Au Tchad, on a connu successivement le cynique méprit envers les autre communautés des madjingayes ensuite les mbayes , l’horrible parenthèse Arabo-toubou (1979-1982) ensuite les goranes anakaza et autres sous groupe gorane et leur sinistre bilan de la DDS et aujourd’hui les zaghawas. Toi Abakar, ne vient pas ici faire les vierges effarouchées sur ce que les zaghawas font actuellement. Vous aurez fait pareil sinon pire.

    • Saleh Mahamat

      Ses GAZ ( Goranes, Arabes, Zaghawas ) sont en général équivalents par leurs mauvais actes. Alladoum Simon, certains madjingayes et mbayes étaient en un certain pire que ceux d´aujourd´hui et hier au pouvoir… Comme elle est triste notre histoire…

      • haroune mahamat

        tous ces propos nous conduisent nulle part donc il faut plutot proner l entente et le pardon entre les tchadiens et aller sur des bases saines pour faire de ce pays un espace ou il fait bon vivre

  3. Permettez moi de vous donner quelques éclaircissements sur dont vous faite allusion, Mr Adam Souleymane n’est pas d’abord un General, il est Colonel commandant la brigade Mixte tripartite (Tchad, Soudan et Centrafrique), comme bon soldat de la république, il est entrain d’accomplir sa mission de soldat. Tout commandant militaire et non de moins un commandant de la force a le rôle et le devoir de surveiller, de débusquer et d’arrêter tout individu qui constitue un danger pour la république et tout groupuscule qui tente à déstabiliser une nation souveraine. Les personnes arrêtées dont vous faite allusion, est une colonne d’individus armés qui s’apprêtaient à attaquer la position de la force mixte dans la nuit du vendredi 25 Avril 2014 et que la force Mixte avait eu écho, cette colonne a été surpris et démantelée en date du 25 Avril 2014 dans une localité à cheval entre le Tchad et la Centrafrique. Au cours de cette accrochage il y eu quatre prisonniers et ces prisonniers ont été dignement traités eu égard au droit conventionnel sur les prisonniers. C’est pour vous dire que le colonel Adam Touba n’a tué personne, arreté personne sans preuve, dire qu’il commettait des exactions sur la population n’est qu’une pire invention, aller à TISSI et demander à la population civile qui est ce Colonel, ils vous diront qu’il est le plus serieux et le plus courtois de tous les commandants que ce coin aurait connu. En ce qui concerne sa nationalité, soyons sérieux avec nous même, quelqu’un qui est commandant dans une unité si importante comme la Force Mixte Tripartite peut il être un étranger. Tout le monde est né et grandi quelque part et étudié quelque part. Etre un opposant au régime ne veut pas dire salir quelqu’un ou un paisible citoyen dans ce qu’il n’a jamais été et dans ce qu’il n’a jamais fait. Au monde d’aujourd’hui personne ne peut commettre des crimes dans le silence et particulièrement à TISSI où pilule plusieurs ONG, l’information que vous venez ne passera pas inaperçue au regard de ces ONG qui ont la vue te le regard sur tout dans la région.
    Je ne suis pas un avocat, je suis un militaire de formation, certaines désinformations me pousse à réagir puisqu’il s’agit d’un frère d’arme qu’on en train d’accuser de tort à travers. Si moi personnellement j’étais à sa place je ferai la même chose. En toute honnêteté, un militaire loyaliste doit accomplir sa mission et neutraliser tout ennemi à la Nation. Une fois de plus le Colonel Adam n’a fait que son boulot de militaire. Je m’excuse si ces éclaircissements que viens d’apporter vous offense mais la réalité est bon de le dire. Ne traitons pas les honnêtes citoyens de sinistre car l’histoire nous jugera un jour et au grand jour. Cordialement

    • Massar Garba

      Soldat Mamadi, j’espère que ce n’est pas un vrai nom, mais n’empêche que je éclaircie les lanternes vu que tu es cloîtré dans ton monde de militaire de « formation » insensible à la souffrance de « chabi haouane(mauvais civil) que ton acolyte alcoolique soudanais de Adam Touba a fait subir et continue à faire subir aux paisibles populations tchadiennes. Qui ne connait pas Adam Touba ce sinistre qui prône haut et fort que son dieu est Idriss Deby.  C’est celui qui désengorge nuitamment toutes les prisons de l’ANS, RG, et les restes inconnues de grand public pour les jeter au fleuve Chari. les populations riveraines de Mara, N’djamena Fara, Mani, Dougouya pèchent presque tous les jours des cadavres humaines. Il n’y a pas l’intégrité chez ce bougre. Récemment, il a délogé tard dans la nuit des employés de Arab Contractors de leur campement entre Bitkine et Mongo pour passer la nuit. Le délégué des infrastructure Mr Abdelkerim Kormé, intervenu dans le but de trouver une solution a passé la nuit les menottes aux mains. Voilà un officier de formation qu’on est entrain de défendre.