Plus griotte et plus menteuse qu’elle, tu meurs !

Pendant la semaine papale, Dr Hawa Outmane Djame, Déléguée du gouvernement auprès de la Commune de N’Djamena, a été l’invitée de la Télé Tchad. Dr Hawa n’a rien à voir à une Sittiri ou à une Ittire, à l’échelon du Tchad, c’est un grand cadre et on peut oser dire que c’est une intellectuelle : Bac scientifique, doctorat en médecine en Russie, responsable des Projets de lutte contre le sida, etc.  Voyez vous, Hawa n’est donc pas n’importe qui. Originaire du Chari Baguirmi, native de N’Djamena, elle connaît les ndjamenois et leur culture ; elle a jeté aux ordures la blouse blanche pour se frayer un chemin dans la politique et c’est tout naturellement qu’elle s’est retrouvée dans les bras des ténors du MPS : militante, membre de tous les bureaux et toutes les commissions du MPS à N’Djamena, membre de la CENI, membre du gouvernement, déléguée du gouvernement, etc. Son raisonnement et son attitude lors de cette rencontre avec les journalistes, sont loin d’être innocents ou naïfs,  c’est en pleine connaissance de cause, de manière la plus consciente qu’elle défend le système, avec la fougue d’une arriviste qui tient coute que coute à plaire à son chef, à tout prix : griotisme, mauvaise foi, mensonge, perversion des faits, etc. Quelques uns des points abordés lors de cette rencontre et les réponses de la Déléguée du gouvernement (résumé)

– Le rôle du Délégué du Gouvernement et le conflit des compétences: « on ne peut pas laisser la capitale du Tchad entre les mains de n’importe qui et que le gouvernement doit avoir son œil dans ce que fait le Maire. Dans tous les pays, c’est comme ça » Aucun journaliste présent n’a osé lui dire que c’est archi faux. La désignation d’un délégué auprès de la commune, est une tradition des dictatures qui refusent d’accepter le choix populaire, c’est une entorse à la volonté populaire. Dans les vraies démocraties, l’Etat, représenté souvent par un Préfet ou Gouverneur et la commune, ont des responsabilités, certes complémentaires mais  différentes ; et en particulier le représentant du gouvernement n’a aucun droit pour renvoyer un élu du peuple comme vient de le faire la représentante du pouvoir de N’Djamena.

– L’insécurité : un journaliste ose « et l’insécurité… » « Combien des cas ? », l’interrompt brutalement la déléguée ! « Vous me citez 2, 3 ou au maximum 4 cas dans tout le Tchad, alors qu’en France on attaque les fourgons blindés, aux usa ce sont des bandes organisés qui dictent leurs lois, non il ne faut pas déconner, N’Djamena est la plus sûre et la plus sécurisée du monde, Demandez aux ambassades et aux ONG. »

            – Le prix du ciment… « je suis née dans une maison en potopoto et j’y ai grandie, quand on n’a pas des moyens, il faut se satisfaire de ce qu’on n’en a. Le ciment tchadien est le moins cher de tous les ciments de la sous région, si quelqu’un ne peut pas s’en offrir, ce n’est pas la peine de crier sur tous les toits, il faut vivre dans les potopoto. »

N’Djamena la vitrine de l’Afrique ? « Non, la vitrine du monde !! Il n’y a pas dans le monde aucune ville qui a construit autant d’édifices en très peu de temps comme l’a fait N’Djamena ! » On doit organiser un voyage d’études à la Déléguée au Ruanda qui est proche du Tchad, à Dubaï  ou au Qatar.

On ne peut citer ou rapporter toutes les niaiseries relatives, à l’éducation, à la santé, à l’économie, etc., de la Déléguée du gouvernement dans son entretien de presque 2h avec la presse tchadienne ; par contre un détail frappe le téléspectateur : c’est l’attitude des journalistes. Une passivité patente ! La déléguée a parlé, les journalistes sont restés muets, à peine s’ils osaient ouvrir la bouche poser une question. La Déléguée est un médecin de formation, mais elle a parlé de la loi qui régit les relations entre la Délégation et la Commune, comme une professionnelle ! La Déléguée tord la loi, la perverti, la déforme, la malmène, elle est souvent hors sujet, mais aucun journaliste n’ose la contredire. Autant, malgré ses mensonges, sa mauvaise foi et son griotisme aberrant, on est admiratif devant l’aisance d’une Déléguée qui parle sans interruption, gesticule, se fâche, plaisante, sourit et se fait même coquette et plus féminine, autant on est scandalisé devant la passivité des journalistes ; pas de contradiction, pas des questions qui fâchent. 3 hommes droits comme i, on dirait qu’ils ont avalé des tiges de bambou, qui ont passé leur temps à regarder fixement de manière inexpressive la personne qu’ils sont censés interroger et de la contredire. De l’incompétence ? De l’indifférence ? De la peur de subir les affres des autorités de tutelle ?

Un téléspectateur (N’Djamena)


Commentaires sur facebook

9 Commentaires

  1. MAHAMAT

    Dans le Monde des aveugles, les Borgnes sont rois

  2. Cher,tchadiens,tchadiennes,le monde s’avance en avant et nous avancons avec des mensonges,dans la vie d’aujoud’huie se sont les menteurs ,les griots,les charlentants qui occupent des places et des postes cles d’un pays,si elle ne chantent pas coe cela,elle serait et n’aurait plus etre a la place qu’elle occupe .IDI a fait tous de son mieux pour mettre le tchad au sein du monde et reconnu,le groets l’on depasser,il faut inventer et innover des mensonges pour survivre au tchad si non pas de poste pour vous.Dr ou pas Dr Hawa djame outmane ou bien hawa abbo nassour,qu’elle renconte tous se qu’elle veut,nous somme toujour au tchad ,qui viverra,verra.

  3. Dr. Haoua Djama Outmane est aussi une vipere comme son grand frere le Depute Idriss Outmane qui avait detourne neuf(9) milliards de frs cfa. en trompant le President Deby a la vellle de la devaluation du frs cfa.

    Aujourd’hui le Depute roublard se camoufle derriere des Societes fictives d’Assurance et d’Import-Exports. Mais cela est du a l’ignorance du President Deby qui s’est fait effraye par Idriss Otman a la veille de la devaluation du francs cfa.
    Comme Deby a puise aussi neuf milliards, Idriss Outman l’a effraye sous forme de chantage. Alors Deby a rembourse ses neufs milliards mais Idriss Outmane a profite pour empoche aussi neuf milliards.

    Aujourd’hui, il se presente comme un Homme d’Affaires, un nouveau riche Arabe choua. Haoua Djame Outman est forme a la c’est-a-dire aller en russie pour apprendre le russe et passer en classe superieur jusqu’au Dotorat. Avez -vous vu quelqu’un aller en Russie et echoure? jamais. Si elle est Medecin, pourquoi n’exerce t-elle pas son metier professionnel? Bref nous de ses conneries des vielles vaches laitieres, sans lendemain. Quant aux journalistes , il n’y a aucun au Tchad. Ces sont des pauvres corrompus de certaines de nos regions., comme partout dans l’Administrations publiques.

  4. C’est une femme, très dangereuse quand elle a limogé le Maire de la ville de N’djamena Mr Saleh Abdelaziz Damane, pourtant élu par une élection libre et transparente, selon certains milieux ils ont un règlement du compte avec son grand frère idriss Outmane djame, lors de la 2eme législation sur le poste du questeur, et effectivement elle a dit en ville je suis plus puissante que Damane, lui c’est un illettré grace a son gendre Abderamane Moussa qu’il est devenu quelqu’un.

  5. Nous autres intellectuels tchadiens etions aussi formes en Russie!Si la formation est si mauvaise,pourquoi la Russie est parmis les grandes puissances sur le plan scientifique!Qui vous a menti que tout ceux qui partent en Russie reviennent avec des diplomes!Faites des recherches pour comprendre qu’au moins 30% des tchadiens reviennent sans diplome!En discreditant la Formation en Russie,vous discreditez aussi la formation au Tchad puisque 80% des cadres tchadiens etaient formes en URSS!Arretez de critiquer par jalousie!

    • MOULNA SEKNEWNA

      en tout cas nous avons des doutes sur certains d’entre vous, on ne dit pas que tous sont des toquard mais je peu vous assurez 80% de ceux qui ont fait la Russie sont des nuls, en commençant par cette femme Dr Djamé ou qui la, voyez comment elle s’exprime, elle n’a aucune idée de ce qu’elle dit, personne n’est jaloux seulement nous avons des doutes sur la formation en russie. merci

  6. Alpha

    Au pays des grands menteurs les petits menteurs se démangent pour mentir au tchad c’est plutôt idriss deby qui est le grandmenteur a menti au peuple tchadien pour l’instauration de la démocratie en instaurant la liberté de mensongecratie, de crimcratie, d’égoïsmcratie, de népotismcratie, de banditismcratie, de fournicationcratie ou sexuellismcratie pour dire sans honte à haute voix la démocratie cet homme visage inquiet, regard honteux sans foi ni a menti négligeament pendant 24 ans devant le peuple tchadien. Donc autour du grandmenteur les petitsmenteurs fontfête pour mentir . Dr. Hawa outman djame;la grosse tête griotte inculquée des mensonges dictés est à raison de survie très méchante et très menteuse, bien que la phase actuelle reste gravée sans histoire dans le mémoire de la plupart des tchadiens mais l’histoire des faits se compte. Ainsi va le tchad !

  7. samira

    C’est une griotte et menteuse