CST: le goût puant d’une comedie

Les mesures préconisées pour la relance de la CST ressemblent à une comédie jouée par des minables acteurs et le chef d’orchestre prend les tchadiens pour des amnésiques ou des idiots. En effet la CST a été mise à terre quand un certain Daoussa Deby a raflé tous les marchés potentiels de la CST au Nord du pays en important massivement, sans contrôle, ni taxes et impôts, du sucre soudanais. Et puis pour aider Daoussa, son frère de Sultan avait renvoyé le DG jugé compètent, pour le caser à la Cotontchad avant de l’envoyer au gnouf. Alors de qui se moque-t-on avec cette tintamarre  qui fait tout simplement mal aux oreilles.


Commentaires sur facebook

1 commentaire

  1. Au tchad,tous ceux ou celles qui ont l’autonomie de gerer une masse ont toujours une folie de grandeur transitoire,puisqu’ils n’ont pas de mérite à ces différents postes qu’ils occupont et que l’affinité compte plus que la responsabilité, comment ce fait il qu’ils vont faire un bon travail que la responsabilité qu’elle leur a été confier,la CST est est pour tous les tchadiens,le nombre de personnel qui travail est acceptable,et que notre état qu’est un cercle familial voit toujours la région sous un autre angle comment voulez vous que cette société produit comme il se doit,