L’armée tchadienne bombarde les rebelles à Addé – Apa

L’aviation tchadienne a bombardé mardi les positions des rebelles à Addé et Leyouna, à l’Est du Tchad, a appris APA de sources concordantes.

Depuis lundi dernier des colonnes rebelles ont commencé à faire mouvement à l’intérieur du territoire national, notamment en direction de Guéréda, Goz Beida, Farchana, Chokoyanne et Am Djiremé, a appris APA des sources sécuritaires.

A Guéréda, autorités militaires et civiles, craignant une attaque rebelle, ont déserté la ville dans la nuit de lundi dernier, selon des sources humanitaires.

Les humanitaires, pour des raisons de sécurité, ont préféré rester dans leurs bases plutôt que d’aller dans les camps de réfugiés et des déplacés, ont indiqué les mêmes sources.

Une colonne d’une centaine de véhicules de l’armée tchadienne, partie de la garnison d’Adré sur la frontière soudanaise, a fait mouvement sur Biteha, importante source d’eau à une cinquantaine de kilomètres au sud d’Abéché (Est) pour couper la route aux rebelles.

Des renforts partis lundi dernier de la garnison d’Abéché ont coulissé sur Goz Beida, menacés par les rebelles, a confié à APA une source militaire.

D’importants dispositifs de sécurité ont été déployés à l’intérieur et à l’extérieur de la forteresse d\’Abéché, considéré comme le verrou pour atteindre, N’Djamena, la capitale tchadienne.

Des combats au sol sont prévisibles dans les prochaines heures, a appris APA, toujours de source militaire.

La reprise des hostilités intervient moins de 24 heures après un sommet tenu à Tripoli, à l’initiative du leader libyen, le colonel Mouammar Kadhafi, qui a réuni plusieurs de ses pairs africains, dont le Soudanais Omar Hassanr El Béchir et le Tchadien Idriss Déby Itno, pour trouver une solution à la crise du Darfour et à celle de l’Est du Tchad.

La reprise des bombardements rompt ainsi l’accalmie observée depuis un mois, après les violentes batailles de fin novembre et décembre derniers au cours desquelles rebelles et forces gouvernementales ont enregistré d’énormes pertes.


Commentaires sur facebook