Communiqué de presse de la résistance nationale

Les forces de la résistance nationale sont entrées triomphalement dans la ville d’Oum-Hadjer cet après midi 13:30, heure locale. Les combattants de Deby ont évacué la ville et ses environs en toute débandade à l’arrivée des forces de la résistance nationale.

Les forces de Deby stationnées à Abéché et Adré sont entrées en contact avec le haut commandement de la résistance nationale pour signaler leur désolidarisation avec le régime de Deby. Elles ont promis d’œuvrer dans l’intérêt supérieur de la nation et affirmé qu’elles ne mettront pas le Tchad à feu et à sang pour protéger les intérêts d’un individu ou un groupe d’individus.

Nous lançons un appel aux autres chefs militaire qui se tiennent toujours du coté de l’injustice à suivre l’exemple de leurs frères d’arme d’Abéché et d’Adré pour éviter l’effusion du sang entre les fils du Tchad. Cet appel s’adresse également aux partis politiques et la société civile pour qu’ils contribuent à leurs manières et selon leurs possibilités, comme ils l’ont toujours fait, à l’empêchement d’un embrasement du pays.

Présente à Oum Hadjer et malgré le branle bas de l’armée de Deby, la Résistance nationale ne ferme toujours pas la porte à un règlement pacifique et sans effusion du sang, de la crise tchadienne. A cet égard la France et l’Union européenne, qui sont les principaux supports du régime de Deby sont fortement interpellées devant l’histoire.

Oum Hadjer, le 30 janvier 08
Le porte parole de la résistance nationale
ABDERAMAN KHOULAMALLAH
(Joint par téléphone)


Commentaires sur facebook