Dix Tchadiens assassinés dans le sud de la Libye – Rfi

Le ministère tchadien des Affaires étrangères, Moussa Faki Mahamat, a annoncé que dix ressortissants tchadiens venant de la Libye ont été assassinés alors qu’ils rentraient vers le Tchad. On l’a appris le 29 mai. Un crime qui illustre l’insécurité dans la région depuis la chute de Mouammar Kadhafi.

Les dix Tchadiens venaient du Kanem, une région du Nord-Ouest, d’où sont originaires de nombreux immigrés partis travailler en Libye. Ils ont quitté Tripoli en direction du Tchad quelques jours avant le drame. Le 21 mai, leur camion a été intercepté à un check-point à la sortie de Sebha par des hommes en armes, identifiés comme des Ouled Slimane.

Ce qui ressemblait à un simple contrôle de routine tourne finalement au drame. Les dix Tchadiens sont abattus « sans autre forme de procès ». Les assassins étaient habillés en tenue militaire, précise le communiqué du ministère des Affaires étrangères qui évoque la piste « d’un crime crapuleux ».

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi et la recrudescence de l’insécurité dans le Sahara, les convois de retour de la Libye sont régulièrement attaqués dans le désert.

Le ministère tchadien des Affaires étrangères demande aux autorités libyennes de faire la lumière sur le meurtre de ses ressortissants dont les corps se trouvent maintenant à la morgue de l’hôpital de Sebha.


Commentaires sur facebook

3 Commentaires

  1. le tchad a l obligation de proteger ses ressortissants oú ils se trouvent……

  2. yosko

    l’article 55 de la constitution tchadienne…

  3. c’est ainsi qu’on traite les resortisants des pays sans dirigents dans le monde…