La boulimie envers les espèces sonnantes

La boulimie envers les espèces sonnantes et trébuchantes n’a pas de limite chez ceux qui gouvernent le Tchad ; un phénomène qui dépasse tous les entendements et tous les commentaires : la région natale de Deby est sinistrée (voir la contribution ci-dessous), pas d’eau, pas de pâturage et les animaux meurent partout. Les citernes de la SNER de Daoussa Deby, en service pour l’aménagement de l’aéroport d’Amdjeress, ont trouvé un marché malsain mais très lucratif : à leurs heures libres, elles font le tour des fericks pour leur vendre l’eau au prix fixé par eux !


Commentaires sur facebook