Tchad : la concurrence du sucre importé contraint la CST à licencier 1002 employés – ecofin

Au Tchad, la Compagnie sucrière du Tchad, du groupe français Somdiaa, a procédé au licenciement de 1002 employés. La mesure, qui touche 129 employés permanents et 873 travailleurs saisonniers, se justifie selon les dirigeants par des motifs économiques.

« Nous ne pouvons plus continuer à supporter les charges alors qu’on ne vend rien. », a déclaré le directeur de la société, Patrick Caillau, au magazine français Jeune Afrique. En effet, la société est confrontée à une mévente sévère en raison de la concurrence du sucre importé. « Même au marché de la ville, aux portes de notre usine, le sucre importé coûte moins cher que le nôtre.», a affirmé un dirigeant de la société.

Selon les conditions négociées avec les représentants des travailleurs, les employés licenciés percevront leurs droits sociaux dès le début de la semaine prochaine. En outre, la société a également procédé à la mise au chômage technique de 87 autres employés qui recevront 40% de leurs salaires sur une période de six mois au terme de laquelle ils risquent d’être définitivement licenciés si la situation ne connaît pas une embellie.

Depuis 2012, ce sont 1366 employés que la CST a mis au chômage pour motif économique.


Commentaires sur facebook