Pétrole: Le Tchad reprend pour 1,3 milliard USD la part de Chevron – Xinhua

Le Tchad a repris, pour 1,3 milliard USD, les intérêts de Chevron, dans le consortium qui exploite depuis une dizaine d’années le pétrole de Doba, dans le sud du pays.

Le Tchad a repris, pour 1,3 milliard USD, les intérêts de Chevron, dans le consortium qui exploite depuis une dizaine d’années le pétrole de Doba, dans le sud du pays, selon un communiqué du ministre de l’Energie et du Pétrole, Djérassem Le-Bémadjiel publié vendredi. « Après sept mois d’intenses négociations, la République du Tchad et le groupe Chevron ont signé, le 24 avril 2014, un accord portant sur le transfert à la République du Tchad des intérêts suivants, à un prix d’acquisition d’environ 1,3 milliards de dollars US, soit une participation de 25% dans le consortium Esso- Chevron-Petronas opérant en République du Tchad; une participation de 21,54% dans le capital de la société Tchad Oil Transportation Company (TOTCO); et une participation de 21,26% dans le capital de la société Cameroon Oil Transportation Company (COTCO) », précise le texte.

Pour financer l’opération, réalisée le 13 juin 2014 à Houston ( Texas), le Tchad a fait recours à la société Glencore Energy UK Ltd; le remboursement de l’emprunt se fera sur une période de quatre années tout en dégageant dans le même temps des recettes supplémentaires pour l’Etat. Selon M. Djérassem Le-Bémadjiel, en réalisant cette opération d’importance stratégique, son pays entend contribuer à l’accroissement de son autonomie financière et donc de ses capacités de développement, tout en consacrant sa qualité de pays producteur de pétrole au plan international.

Le 19 décembre 1988, le Tchad a signé avec le Consortium Esso- Shell-Chevron (devenu le Consortium Esso-Chevron-Petronas), une convention de concession pour la recherche, l’exploitation et le transport d’hydrocarbures en vue de l’exploitation des ressources pétrolières au sud du pays et leur exportation via le pipeline Tchad-Cameroun (le « Projet Doba »). Après une décennie d’exploitation, le groupe Chevron, membre du consortium, a notifié à la République du Tchad, comme l’exige la convention, son intention de se désengager du Projet Doba.

« Dans ce contexte et conformément aux objectifs de la politique pétrolière de la République du Tchad, l’Etat a décidé de reprendre les intérêts du groupe Chevron dans le Projet Doba. Ainsi, l’Etat devient membre du Consortium (véritable Etat producteur de pétrole) . Cette opération permet d’augmenter ainsi de manière significative les revenus pétroliers de la République du Tchad et renforce ses capacités techniques dans le secteur pétrolier », conclut le communiqué.


Commentaires sur facebook