Du rififi à l’Ambassade du Tchad à KHARTOUM : l’homme d’affaires soudanais Hassan Abdallah Borgou et l’Ambassadeur du Tchad à Khartoum, sabre au clair !

La compagnie Toumaï Air ayant arrêté ses vols entre Khartoum et N’djamena pour faillite, les occasions sont donc propices pour tous les intermédiaires véreux de faire des affaires sur le dos du Tchad et des tchadiens. C’est ainsi que Mr H.A. Borgou (celui là même qui est responsable des investissements chinois au Tchad) a contacté la compagnie soudanaise Tarko pour desservir la ligne Khartoum – N’djamena en ayant Khartoum comme siège permanent et Mr Borgou représentant attitré. Le contrat de location devrait être signé le 20 juin 2014 par Mme le consul de l’Ambassade du Tchad lequel consul passe être par ailleurs la petite sœur de Mme Borgou. Toutes ces tractations sont menées à l’insu de Mr l’Ambassadeur bien que le dossier soit suivi par un membre de l’Ambassade. Quand le chef de mission a appris l’affaire qui se trame sur son dos, ce fut l’explosion, or Mr Borgou qui a des appuis solides au plus haut sommet de l’Etat n’a pas non plus démonté ! En effet, il a menacé l’Ambassadeur de le faire débarquer de son poste et l’embarquer en un clin d’œil par le premier avion en partance pour le Tchad ! Le diplomate, qui est aussi du sérail, n’a pas voulu cédé aux menaces du soudanais et a purement et simplement bloqué le dossier. Aux dernières nouvelles, compte tenu des enjeux du problème, le contentieux serait soumis à l’appréciation du Ministre des télécommunications en visite à Khartoum.

Ce qu’il faut retenir de ce qui précède de cette affaire aux allures zaghawo-zaghawa , c’est toute l’image du Tchad, de son administration et de son Président qui sont mis à découvert dans un pays étranger. Cela dénote aussi des pratiques maffieuses de l’administration du clan au pouvoir et de ses prébendiers. La simple question que tout tchadien d’esprit sain pourrait bien se poser est la suivante : comment et pour quels mobiles, un simple agent des services des renseignements soudanais a pu s’introduire dans les hautes sphères du pouvoir pour influer pour ne pas dire accaparer les grands dossiers d’investissement du pays, à savoir la cimenterie, le pétrole, le chemin de fer Nyala (Soudan)- Abéché. ..etc, etc… ?? Ce démarcheur des chimères qui a juste pour rôle de négocier les commissions entre les soumissionnaires et Deby a pu déjà par des prouesses dont il est seul à avoir la clé, phagocyter la Présidence et son locataire, alors il est temps pour lui-soudanais qu’il est- de faire main basse sur l’Ambassade qui deviendra sans nul doute le soubassement de ses magouilles au nom du Tchad.

Correspondant particulier
Khartoum – Soudan


Commentaires sur facebook