Disparue à Aquel hoc jeudi : Une section de l’Armée retrouvée par les Tchadiens – Maliweb

L’information avait été tenue sécrète. Ni le Ministère de la Défense, ni l’Etat – Major des Armées n’avaient pipé mot.

Le jeudi 12 juin 2014, en effet, une section de l’armée malienne avait été portée disparue dans la localité d’Aquel Hoc. De l’avis de spécialistes, il s’agirait d’une cinquantaine voire d’une soixantaine d’éléments. Peu de précisions cependant sur les circonstances de leur disparition, encore moins sur le lieu exact des faits. Y aurait- il eu des accrochages avec des groupes terroristes ? Se seraient- ils simplement égarés dans le grand désert ?

Aucune réponse à notre disposition. De sources sécuritaires, l’on rapporte que les soldats maliens se trouvaient en patrouilles avec des militaires français ce jour – là. La mission militaire française dans notre pays, Serval, n’a pas communiqué sur ce qui s’est passé.

Aux dernières nouvelles, nous a t – on indiqué, la section de l’armée malienne aurait été retrouvée le samedi soir par une patrouille des forces tchadiennes. Des éléments des forces maliennes auraient également pris part à l’opération de sauvetage. Aucun bilan n’a été fourni. Certainement, qu’il y aurait plus de peur que de mal.

B. Koné


Commentaires sur facebook

2 Commentaires

  1. Abou Harba

    Il se passe des choses bien bizarres dans le Grand Nord malien. Répandre une rumeur selon laquelle il aurait fallu un détachement d’une armée étrangère – opérant à des milliers de kilomètres de son propre pays – pour « retrouver » et « sauver » une section de l’armée malienne patrouillant à l’intérieur de son territoire national – voilà qui dégage une forte odeur de dénigrement… 

    Je suis sûr que l’armée malienne vaut mieux que la réputation déplorable dont on se plait à l’affubler (même si elle y a, certes, abondamment contribué !). Il serait grand temps, en tout cas, que quelqu’un se charge de cette mission de rédemption des Forces Armées de la République du Mali – et fasse de cette tâche une priorité absolue. L’enjeu est de taille, c’est la survie même de la Démocratie !

    Si les politiciens de Bamako ne voient pas qu’ils sont pratiquement à court de temps, alors ils sont myopes et constituent un danger pour la survie du Mali tel qu’on le connait aujourd’hui ! Dépêchez-vous de vous doter d’une armée digne de ce nom et capable de faire son boulot – la SEULE raison d’être d’une armée : la défense de l’intégrité territoriale et des intérêts supérieurs de la Nation !

    Des mots que tout ça, dites-vous ?

  2. Que cherchent les soldats tchadiens au Mali jusqu’a nos jours, alors que les francais sont plus determines pour la departiton du Mali? Qu’ils rentrent chez nous plus tot vite possible avant d’etre massacres par les Mujao par la complicite des francais…