Tchad: des magistrats demandent la démission du ministre de la Justice – Rfi

Samedi, lors d’une conférence de presse, le principal syndicat de magistrats a demandé à ce que le garde des Sceaux, Béchir Madet, nommé en décembre 2013, soit démis de ses fonctions.

Le communiqué signé par le syndicat des magistrats du Tchad (SMT) et la confédération autonome du personnel judiciaire (CAPJ) est lapidaire. Sur deux pages sont dénoncées les pratiques du ministre de la Justice, Béchir Madet.

Le garde des Sceaux est ainsi accusé d’avoir permis la libération de détenus en dehors de tout cadre légal, d’avoir, dans la presse, accusé les magistrats d’être incompétents et corrompus. Il est également accusé par les magistrats d’avoir soutenu le gouverneur de la région de Batha, Adoum Nouky Charfadine, alors que ce dernier aurait, selon le syndicat, menacé un procureur.

Les magistrats en appellent donc au président Idriss Déby pour que le ministre et le gouverneur soient démis de leur fonction. Mahamat Tadjadine, secrétaire général du SMT, demande à ce que des poursuites judiciaires soient lancées : « Nous interpellons le chef de l’Etat, nous demandons à ce que le ministre de la Justice, le gouverneur qui a outragé les magistrats, soient démis de leurs fonctions pour que des poursuites judiciaires soient engagées contre eux, qu’ils répondent de leurs actes devant les juridictions compétentes ». De retour d’une mission au Cameroun, le ministre de la Justice Béchir Madet n’était pas joignable, samedi.


Commentaires sur facebook