Le Cl Souleymane Abakar Adam Darwa, victime expiatoire de la lutte acerbe des clans autour de Deby.

 

Depuis plus de 20 ans on remarque constamment dans les milieux militaires et en particulier à la DGSCIE, 2 groupes s’affronter pour conserver la proximité du Chef. Le premier, dirigé par Abderrahim Bahar Itno, se prévaut des liens familiaux avec IDI pour se positionner en héritier incontestable et incontournable ; le second, dirigé par Tahir Erda, se prévaut de sa légitimité « baministe » et de son serment de loyauté envers son maître et ce, au prix de toutes les couleuvres à avaler. Les deux ne se font aucun cadeau et chacun d’eux est arrivé à écarter et marginaliser l’autre, à tour de rôle. Profitant de son titre de CEMGA 2ème adjoint, le Gal Ousmane B. M. Itno avait réussi à écarter le Gal Tahir Erda, pourtant considéré comme fidèle parmi les fidèles, de la DGSCIE, dégradé et renvoyé à la gendarmerie. Tahir Erda qui a un vaste réseau au sein de l’armée et soutenu par des seconds couteaux, avait réussi à son tour à renverser la vapeur : sur intox d’un coup d’Etat savamment filtré, toute la branche Mahamat Itno a été écartée de l’entourage du Chef ; Ousmane Bahar et Souleymane Abakar Adam Dawar ont été arrêtés. Ce dernier qui est proche d’Ousmane Bahar par alliance avait subi des atroces sévices dirigés personnellement par Mr Deby lui-même qui connaissait très bien cet officier dont le cursus académique et connaissance du terrain font de lui l’un de rare « intellos » militaire du clan de la nouvelle génération. Peut être ceci explique cela. Deby l’a torturé personnellement, l’a insulté et menacé de mort avec un pistolet chargé et puis jeté dans une cellule pour un an.

Les puzzles du fameux coup d’Etat étant difficilement vérifiables, Deby qui était au centre de toute cette guéguerre fratricide, avait procédé à la libération des Mahamat Itno et leur allié Souleymane Abakar Adam en prenant soin de muter l’un en RCA, l’autre au Mali, au grand dam du groupe Tahir Erda.

A la faveur du retrait des troupes tchadiennes de la RCA, le Cl Souleymane Abakar Adam est désormais à la tête du groupement DGSCIE à la frontière avec la RCA. Se trouvant à N’Djamena pour des raisons de santé, il aurait été convoqué au ministère de la défense devant un tribunal comprenant Tahir Erda (DG de la police), Tahir Youssouf Boy (CEMGA 2ème Adjoint, Brahim Souleymane Becher dit « Brahim Allawahid », le Ministre des Affaires étrangères et celui de la défense, pour lui signifier son arrestation.

Selon les spécialistes des intriques au niveau du palais, l’arrestation de cet officier ne pourrait se produire sans l’aval personnel direct de Deby. Et puis, personne n’en doute à travers ce maillon faible, malgré sa solide formation militaire dans les grandes académies militaires africaines et européennes, ce sont encore Ousmane et Abderrahim Bahar qui sont visés et ce ne serait pas étonnant si dans les jours à venir on apprend le rappel du Mali d’Ousmane Bahar et son passage obligé dans une des cellules de l’ANS.

Dans cette bataille arrangée des hyènes, sous l’œil vigilent du lion, c’est le groupe de Tahir Erda qui semble être en position de force, d’ailleurs le même groupe aurait juré de renvoyer le groupe de Mahamat Itno derrière leurs nombreux chameaux, en soldats de 2ème classe, ou rejoindre Abderrahim Bahar dans leurs champs du riz et y patauger

Le plus incongru est la présence du ministre des affaires étrangères à ce tribunal de condamnation du cl Souleymane Abakar. Le Cl étant l’ex commandant du contingent tchadien en RCA, est ce que la présence du MAE signifie, comme beaucoup ne s’en doute pas, qu’IDI continue à manipuler les évènements de la RCA à travers son MAE.

A l’heure où ces lignes sont écrites, les parents du Cl Souleymane Abakar Adam Darwa, n’ont aucune idée du lieu de détention ou du sort qu’il lui a été réservé et le pire est à craindre.

 

Mahamat Ahmat


Commentaires sur facebook

1 commentaire

  1. ISSA MOUMINE

    Je ne crois pas que Cl Souleymane Abakar Adam Darwa peut trahir l’autorité d’etat car c’est un homme intègre, je l’ai connu au Ghana, c’est un Monsieur qui aime son pays et son travail, la varité trionphera et je prie le bon Dieu de le proteger.