Des casques bleus attaqués dans le nord du Mali – Le Monde

Un soldat tchadien de la mission des Nations unies au Mali (Minusma) a été tué et quatre autres blessés, dimanche 14 septembre, par l’explosion d’une mine au passage de leur véhicule dans le nord du pays. « C’est un bilan provisoire », a précisé un militaire tchadien de la force onusienne.

Dans un communiqué, le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a « condamné cette attaque avec la plus grande fermeté ». Il a rappelé qu’une précédente dans la région de Kidal (nord-est), le 2 septembre, avait tué quatre casques bleus tchadiens.

« COMBAT PAR LES MINES »

Une source militaire malienne à Gao, la principale ville du nord du pays, a souligné de son côté le perfectionnement de « la stratégie du combat par les mines » mise en œuvre par les djihadistes. « Ils ont tout un circuit d’approvisionnement de mines dans toute la région, et ils s’informent sur les axes routiers qu’empruntent les véhicules de la Minusma pour mener des opérations », a-t-il ajouté.

Trois groupes djihadistes – Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), Ansar Dine et le Mujao – ont contrôlé pendant près de dix mois le nord du Mali, d’où ils ont été en grande partie chassés par une intervention internationale en janvier 2013, menée par la France. Des attaques, visant en particulier les troupes étrangères, continuent néanmoins à se produire dans cette région du pays


Commentaires sur facebook