Lettre ouverte à francois hollande

Bonjour monsieur le président,

Je suis née dans l’air Deby, j’ai grandi dans cette anarchie. J’ai étudié l’histoire de ma patrie et à chaque nouvelles décennies ,mon peuple n’en sort que plus meurtri. Le changement ne veut pas se montrer, tous les tchadiens sont désespéré. Mais ce que nous devons comprendre, c’est que l’évolution ne peut se faire attendre.

Le Tchad doit changer, tous les pauvres doivent se faire aider, les divisions et les préjugés se faire expulser pour laisser place à la fraternité. Nous devons tous détruire pour mieux bâtir car les déchets du passé doivent être déversés. Nous devons nous concentrer dans l’éducation car seule celle-ci peut-être le socle de l’évolution. La dictature attise la haine, la collaboration est la mère de la trahison et le pouvoir d’une minorité s’essouffle avec le temps mais la haine d’un peuple accroît a chaque instant. Battons nous pour cette liberté, commençons à lutter mais surtout bâtissons une nation basé sur la fraternité, la justice et l’égalité.

Il y a eu trop de victimes dans ma chère patrie,allant de victimes de la pauvreté, de la cupidité et l’égoïsme d’une minorité qui se permet de tous, allant de liquidation politique en passant par la soumission d’un peuple entier, étant appuyée par le régime de Marianne. Croyez vous que celle ci serait fier de vous? Bien sur que non! Vous êtes guidée par l’égoïsme, et la soif de pouvoir qui vous fait grâce de toute morale. Pourquoi s’acharner à enlacer le Tchad dans la guerre contre le terrorisme? Cette nation est bien loin d’être une source de démocratie pour s’annoncer comme moralisatrice de l’Afrique. S’il vous plait ne nous mentons pas, nous savons tous que la France a intervenu au Mali pour ses intérêt personnel. En résumé la France-Afrique n’existe pas, il y a juste la « France qui ruine l’Afrique ». Je vous invite à éviter l’ingérence car si celle ci continue vous perdrez toutes relations avec vos ex-colonies, quand le jour du changement arrivera.

Veuillez recevoir l’expression de mon profonds respect monsieur le président.

Mustafa Masri


Commentaires sur facebook