Les Brèves de N’Djamena – La fête du MPS, casse tête pour Deby

La fête du MPS du 1er décembre a failli ne pas avoir lieu. Deby avait planifié une suite à cette fête. Le 1er jour pour une démonstration des forces militaire et le second jour une autre démonstration pour montrer une popularité de façade et «l’adhésion » de la population à son régime. Certains militants ont avancé qu’après le défilé militaire, personne ne viendra suivre le défilé civil, d’autant plus que celui-ci serait boycotté par l’opposition. Alors, Deby décida de faire les deux défilés en un jour. A la veille de la fête, une rumeur se répand, selon laquelle un attentat contre la tribune est possible, alors Deby décida d’annuler purement et simplement le défilé militaire. Il avait fallu une palabre à haut « deby » pour dissuader Deby de faire défiler les militaires mais sans la moindre quincaillerie, et c’est ce qui s’était passé.

Correspondance particulière


Commentaires sur facebook