Le Sénégal prêt à vendre Habré pour 18 milliards de francs – Walfadjri

Pour tenir le procès d’Hissène Habré réclamé par les gouvernements européens, le Sénégal avait sollicité de la France la somme de 44 milliards de francs.

Cet argent devait officiellement être utilisé pour servir de budget de fonctionnement, honorer les frais de transport et de séjour des soi-disant victimes, régler les dépenses de réfection du Palais de Justice, acquérir des véhicules de luxe et acheter des ordinateurs dernier cri. Les Français qui connaissent bien le degré de corruption et de vénalité des autorités sénégalaises ont revu la facture à la baisse. La France ne propose plus que 18 milliards pour que le Sénégal lui vende Habré.

Ce marchandage abject nous dévoile avec une lumière crue les circonstances de la Traite des Nègres. Hier comme aujourd’hui, voilà comment les rois nègres vendaient leurs frères nègres aux négriers blancs. Ce commerce honteux et avilissant ternira encore pour longtemps l’image de notre pays réputé jusqu’ici pour son hospitalité et pour la dignité de ses fils.

Mais pourquoi la France est-elle devenue subitement si généreuse ? Telle est la question centrale qu’il faut se poser pour comprendre le caractère ignoble de l’attitude du Sénégal. Il serait naïf de croire que la France agit ainsi au nom de la Liberté, de l’Egalité et de la Fraternité ! La vérité est que l’affaire Habré a été créée de toutes pièces par les Européens pour s’emparer du pétrole tchadien. Naguère, lors d’une réunion secrète tenue dans l’île grecque de la Crète, la France et la Libye se sont partagé le pays afin d’exploiter les énormes gisements d’hydrocarbures que recèle le sous-sol.

Habré avait infligé une cuisante défaite à ces envahisseurs en les boutant hors de son pays. Cette humiliation, Libyens et Français ne la lui ont jamais pardonnée. Aujourd’hui, les vaincus d’hier se sont ligués pour se venger. Et, connaissant l’amoralité des autorités sénégalaises, ils sont prêts à leur remettre de l’argent pour qu’elles fassent le sale boulot. A cet effet, des pantins tchadiens ont été manipulés à coup d’euros, de titres de transport aérien et de chambres d’hôtels pour jouer le rôle de victimes. La France réussira ainsi à liquider Habré et, par ce biais, s’attachera l’actuel homme fort du Tchad dont le seul rêve est la disparition physique de son prédécesseur. Il ne restera plus alors à Paris qu’à faire main basse sur l’or noir tchadien au profit des magnats de la haute finance française qui sont précisément les copains du nouveau roi de France.

C’est là, en définitive, la preuve tragique que le discours de Sarkozy à Dakar est parfaitement juste, profondément véridique et entièrement objectif. Le chef de l’Etat français nous a scientifiquement démontré que nous ne sommes que des esclaves nègres prêts à nous faire fouetter par nos maîtres blancs pourvu qu’ils nous jettent en pleine figure quelques pièces d’euros. Mais rien n’étonne plus les Sénégalais des dérives de ce gouvernement illégitime issu d’un banditisme électoral digne de brigands de grand chemin.

Oumar SANKHARE
Réseau des Universitaires du Parti socialiste


Commentaires sur facebook