Tortures abjectes

Les sbires gendarmes et policiers) du régime n’ont aucun respect de la vie humaine;  venus pour la plupart de l’armée, c’est à dire des ex combattants ou des chômeurs recasés, ils se conduisent vis à vis de la population comme si celle ci est un ennemi. Le résultat est l’assassinat des étudiants à mains nues. Pire, ceux qui sont mis aux arrêts subissent les plus abjectes et les plus humiliantes sortes des tortures: suffocation par eau, rasage des têtes avec des couteaux, brûlures des parties intimes avec de l’électricité,etc. La majeur partie des arrêtés serait déjà déportée à Korotoro.


Commentaires sur facebook