Halte à la répression

J’ai attendu avant de m’exprimer pour savoir ce qui s’est passé et les premiers éléments montrent une répression disproportionnée et d’autant plus inutile ! Les dirigeants gouvernementaux se sont battus contre leurs propres enfants qui ont montré une détermination et un courage incroyable. Manifester est un droit constitutionnel et non une révolte comme veut le faire accréditer le gouvernement! Le communiqué du gouvernement qui parle d’une révolte manipulée est digne des régimes de L’ex URSS pour tenter de faire peur inutilement ! Ce sont nos enfants et nous devons engager un dialogue avec eux et non user de la force répressive comme ce fut le cas le lundi 10 mars ! Je suis un fervent défenseur du port du casque et le refus des élèves de le porter montre plutôt le désarroi d’une jeunesse en quête d’une identité et qui trouve un prétexte pour mettre en cause l’ordre établi ! Sur des dizaines de motos ils ont sillonné les quartiers exprimant leur colère mais ce ne sont pas ces jeunes qui vont mettre en péril les institutions de la république ! Le gouvernement parle de de 200 arrestations montrant un aveu d’impuissance de la part de nos dirigeants qui ferment les établissements publics jusqu’à nouvel ordre comme si cela était la solution ! Pour ma part ne voulant pas mettre de l’huile sur le feu je propose quelques pistes de sorties de crise : d’abord sursoir a la mesure jusqu’à la fin de l’année scolaire et rendre le casque obligatoire en juillet de telle sorte que les motocyclistes aient le temps et les moyens de s’acheter des casques ! Désigner un médiateur pour prendre contact avec les élèves et les étudiants pour calmer les choses ! Mettre à la disposition de tous les lycéens du public une bourse de 15 000 f CFA par trimestre ! Mettre en place une commission d’enquête parlementaire pour savoir comment cela se fait-il qu’à peine la mesure du port de casque a été prise que des milliers de casques se sont retrouvés dès les lendemains sur le marché comme par enchantement ! Y aurait-il une collision coupable entre certains ministères et des commerçants ? Car si cela est vrai on comprendra mieux l’acharnement des politiques pour faire déferler des policiers dans la rue et réprimer avec brutalité le non port de casque ouvrant la voie à des scènes de corruptions pour récupérer sa moto ! Il aurait fallu donner un délai au moins de 1 mois pour que les gens se préparent financièrement à cette mesure soudaine et certainement guidée par des raisons économiques ! Le président Idris. Deby doit impérativement prendre ce problème dans le bon sens ! Lui il est élu et ses ministres sont décrétés ! C’est lui qui ira se présenter devant son peuple pour avoir la légitimité du suffrage ce ne sont pas ses ministres qui auront des comptes à rendre au peuple ! En période pré – électorale ils ne lui rendent pas service ! Carton rouge au ministre des infrastructures et au ministre de la sécurité qui ont agis sans discernement ; Ils doivent réviser leur copies !

Abderamane Khoumallah, Président du Parti UDT


Commentaires sur facebook

1 commentaire

  1. Sao

    Sécurité ou Sanction?
    Le port du casque par le conducteur et passager des motos ne doit pas être perçu comme une sanction par les élèves et les autres usagers au pays de Toumai mais plutôt le seul moyen de diminuer les pertes en vie humaine et les séquelles causées par les accidents  dans un pays la neurochirurgie, la chirurgie cardiovasculaire et thoracique n’a jamais existé dans le service des urgences depuis l’indépendance. Ce qui veut dire toute personne qui souffre d’un traumatisme du crane ou du thorax devient systématiquement candidat aux cimetières de Lamadje. Le port du casque peut sauver des vies des pauvres, vous convenez avec moi que les ministres ne sont pas des usagers d’un véhicule à deux-roues au Tchad ou partout ailleurs en Afrique. 
    Cependant, avant de prendre une mesure préventive qui est salutaire à mon humble avis, il faut considérer des mesures d’accompagnements nécessaires. Il faut savoir que la plupart des enfants des riches fréquentent les plus prestigieux établissements à travers le monde et ceux qui sont restés au pays de Toumai ont une voiture avec un chauffeur. Malgré 10 ans d’exploitation du brut, la majorité des familles au Tchad ne mangent pas 3 repas par jour alors comment payer 2 casques a 50.000 FCFA?
    Le gouvernement pourrait subventionner la vente des casques de manière à ce que le prix du casque soit à la portée de tous les tchadiens : 500 FCFA. 
    Le ministre de l’Infrastructure, de la Sécurité, et de la Sante doivent couvrir la différence étant donne que les chinois ne vont vendre pas à ce prix. Mais malheureusement, la corruption a atteint un niveau sans précèdent au Tchad, des marchés seront accordés aux parents amis et connaissant (PAC) et les casques destinés aux élèves seront vendus aux commerçants. 
    Selon le classement mondial des pays les plus corrompus 2015 publié par l’ONG Transparency International, un rapport qui classe 175 pays sur une échelle de 0 à 100 du plus corrompu au plus vertueux, notre pays, avec un score de 22 se place au rang de 154 alors que les voisins (Nigeria et Cameroun) sont mieux que le Tchad en matière de corruption avec un score de 27 (136).
    http://www.tuxboard.com/classement-pays-corruption/
    Il y’a un adage qui dit : « la bouche qui mange ne parle pas »
    La plupart des gens qui parlent se taisent quand ils sont admis dans le système en place.
     Pour finir, je dirai que nous sommes tous coupable de l’injustice, de la corruption, du détournement des biens publics, de la misère du peuple et du maintien du système en place.
    Quand vous pointez votre index vers quelqu’un,   il y’a au moins 3 doigts qui vont en sens inverse (vers toi). Nous devons changer notre comportement de vouloir s’enrichir par tous les moyens. En effet, Dieu dit dans le Saint Coran :
    …En vérité, Allah ne change pas l’état d’un peuple tant que celui-ci ne change pas ce qui est en lui-même.  Sourate 13 – Verset 11
    Nous devons investir dans le domaine de l’éducation pour permettre une place meilleure à nos enfants dans ce monde moderne ou l’analphabétisme n’a pas de place.  Le frère Saboune Mahadjoub commentait le 23 juin 2014, « un taux d’échec au BAC de 92% est un scandale, du jamais vu. » http://www.tchadactuel.com/?p=10882
    Le Prophète  dans l’éducation de ses Compagnons, enseignait par trois moyens :
    La science  [El ‘ilm]
    La pratique  [El ‘Amal]
    L’état spirituel  [El hâl]

    Que Dieu Aide notre pays de toutes les calamites.