Arche de Zoé: demandes de grâce remises vendredi à Deby (Yade) – Le Monde

Les demandes de grâce des six membres de l’Arche de Zoé, qui purgent en France une condamnation prononcée à N’Djamena, seront transmises vendredi au président tchadien Idriss Deby Itno, a déclaré vendredi matin la secrétaire d’Etat aux droits de l’Homme Rama Yade.

« Aujourd’hui le ministère des Affaires étrangères les transmettra (ces demandes) au président Deby« , a déclaré Mme Yade sur RTL.

Mme Yade a précisé que ces demandes avaient été remises à la présidence de la République, et que leur transmission à N’Djamena relevait du ministère des Affaires étrangères.

Interrogée pour savoir si M. Deby pourrait accorder une grâce collective aux six condamnés, ou s’il pourrait moduler sa décision selon les cas, Mme Yade a répondu qu’il s’agissait d’une « décision appartenant souverainement au président tchadien« .

Les avocats des six condamnés à huit ans de travaux forcés, qui ont vu cette peine transformée le 28 janvier à Créteil (Val-de-Marne) en huit ans de prison ferme, ont tous affirmé jeudi à l’AFP avoir formulé directement auprès de l’Elysée une demande de grâce pour leur client.

Les six membres de l’Arche de Zoé avaient été condamnés le 26 décembre à N’Djamena à huit ans de travaux forcés pour avoir tenté d’exfiltrer de l’est du Tchad vers la France 103 enfants qu’ils disaient orphelins du Darfour.

Il ne restait plus pour envisager leur libération que la possibilité d’une grâce décidée par le chef de l’Etat tchadien.


Commentaires sur facebook