Communiqué de presse – Parti pour les Libertés et le Développement (PLD)

PLDentete

 

Le Parti pour les Libertés et le Développement (PLD) n’a pas cessé d’alerter le pouvoir sur la pénible situation socio-économique et notamment la vie chère, qu’endure stoïquement le peuple tchadien. Comme à son habitude, le pouvoir MPS ne prête aucune attention à ces cris de détresse, comme si ce pouvoir vit dans une bulle ou dans une autre planète. Le pouvoir MPS ignore ce que veut dire écouter les doléances du peuple et moins encore chercher des solutions sages à ces cris du coeur. Ce qu’il sait faire les mieux c’est bander les muscles, réprimer sauvagement toute manifestation et tuer des paisibles et inoffensifs citoyens qui ne réclament qu’un petit mieux être.
Si le port du casque pour les conducteurs d’engins à deux roues est une mesure importante de sécurité routière, pourquoi le même Gouvernement qui l’a imposé dans un premier temps l’a un peu plus tard déclaré illégal et suspendu ? Par cet acte, une fois de plus, le pouvoir MPS a démontré son amateurisme et son irresponsabilité dans la conduite et la gestion du pays.
Aujourd’hui le peuple n’en peut plus et la jeunesse tchadienne, l’avenir de la nation, le fait savoir dans la rue. Elle exprime un ras bol global et généralisé du peuple tchadien devant ce pouvoir qui ne connait que la violation systématique et grave des droits de l’homme (la vidéo montrant le GMIP violer l’intégrité physique des élèves est patente) et des textes et règlements en vigueur dans le pays.

En interdisant toute forme de manifestation (sauf naturellement celle de ses militants et affidés), envoyant les forces de défense et de sécurité dans les campus universitaires et lycées, le pouvoir MPS viole les dispositions de la constitution. En envoyant les forces de défense et de sécurité dans les campus universitaires sans autorisation préalable, le pouvoir MPS viole la loi. En envoyant les forces de sécurité tuer allègrement les paisibles citoyens qui manifestent calmement, le pouvoir MPS a commis, une fois de plus, un crime de sang.
Le Parti pour les Libertés et le Développement (PLD) exige que :

  • les auteurs des crimes, commis sur des enfants, l’avenir du pays, soient traduits immédiatement en justice pour qu’ils répondent de leurs actes criminels ;
  • les responsables techniques et politiques qui ont donné l’ordre de tuer soient également jugés comme coauteurs, agissant en bande organisée. Plus le temps passe plus il devient évident que le Président de la République et son Gouvernement n’ont aucun avenir à offrir au peuple tchadien.

Le Parti pour les Libertés et le Développement (PLD) comme dans sa conférence de presse du 30 octobre 2014, exige la démission du Président de la République et de son Gouvernement. Au lieu de massacrer les citoyens le Gouvernement ferait mieux de commander des casques répondant aux normes internationalement reconnues pour les distribuer gratuitement aux élèves et étudiants. Et que ces mêmes casques soient subventionnés et vendus à prix raisonnable à tous les autres citoyens.

En interdisant toute forme de manifestation (sauf naturellement celle de ses militants et affidés), envoyant les forces de défense et de sécurité dans les campus universitaires et lycées, le pouvoir MPS viole les dispositions de la constitution. En envoyant les forces de défense et de sécurité dans les campus universitaires sans autorisation préalable, le pouvoir MPS viole la loi. En envoyant les forces de sécurité tuer allègrement les paisibles citoyens qui manifestent calmement, le pouvoir MPS a commis, une fois de plus, un crime de sang.
Le Parti pour les Libertés et le Développement (PLD) exige que :

• les auteurs des crimes, commis sur des enfants, l’avenir du pays, soient traduits immédiatement en justice pour qu’ils répondent de leurs actes criminels ;

• les responsables techniques et politiques qui ont donné l’ordre de tuer soient également jugés comme coauteurs, agissant en bande organisée.

Plus le temps passe plus il devient évident que le Président de la République et son Gouvernement n’ont aucun avenir à offrir au peuple tchadien. Le Parti pour les Libertés et le Développement (PLD) comme dans sa conférence de presse du 30 octobre 2014, exige la démission du Président de la République et de son Gouvernement. Au lieu de massacrer les citoyens le Gouvernement ferait mieux de commander des casques répondant aux normes internationalement reconnues pour les distribuer gratuitement aux élèves et étudiants. Et que ces mêmes casques soient subventionnés et vendus à prix raisonnable à tous les autres citoyens.

 

PLDsignautre

 

 

Le fichier original en pièce jointe

 


Commentaires sur facebook

1 commentaire

  1. NADJI

    Selon vous, la solution c’est quoi ?