Après avoir constaté le vide autour de lui, Deby se rabat sur les reliques des FANS.

Nous avons annoncé dans ce même site depuis le 11/02/15 que Deby tente vainement de se réconcilier avec ses beaux-parents, la communauté annakaza. Aujourd’hui ces tentatives viennent d’aboutir à des résultats probants.

Il faut rappeler que depuis plus de 10 ans, Mr Deby avait savamment ignoré voire humilié et piétiné les 3 grandes communautés de Borkou à savoir les annakaza, les donza et partiellement les Kamays en faveur de la minorité Noarma, et ce, à l’instigation de son ancien garde de corps qui est devenu entre temps l’un des conseillers-bouffons le plus puissant de son entourage : le Général Andjami Youssoubo. A force de marcher les yeux fermés en n’ayant comme guide que la rancune et la cécité politique, le sultan s’est heurté à la réalité criante : Quels que soient les desiderata d’un passé proche, il serait illusoire de pouvoir s’implanter politiquement au Borkou en faisant fi du poids et de l’influence des communautés précités. Alors Mr DEBY qui ne se sait pas faire les choses à moitié quand il est acculé vient de prendre des initiatives en grandeur nature : d’abord il a procédé au renvoi de la bonne dame qui faisait office de « Chef de file du département au Bureau National de MPS depuis une belle époque en faveur d’un ressortissant annakaza, ensuite au cours d’une réunion il a promis un poste ministériel au prochain (très proche) remaniement ministériel pour le même groupe ; puis un décret portant création d’une commission avec un budget de 10 milliards de frs CFA pour la réhabilitation de Borkou. (S’il vous plaît entendez par là qu’il n’y a plus de BET !). Et enfin le rappel de tous les anciens caciques des Fans qui étaient ses plus proches collaborateurs quand il était le ComChef de l’autre : à commencer par les symboles vivants de cette période, «  Berguegné Hissein Hamita ; Hakouma ANDJIAMI, Hemi Yeskedinga. . . . . .etc, etc..

Telle est la logique linéaire de Mr Deby en matière des relations humaines, celle qui consiste à marginaliser, humilier et chercher à clochardiser des camarades des moments les plus significatifs de sa vie ensuite les récupérer en les dépoussiérant comme si rien ne s’était passé. Toute honte bue les intéressés se précipiteront pour répondre à l’appel du « patron » qui les regardera du haut de ses 1,80m et leur donnera des leçons de conduite. Mr Idriss Deby est un homme sans honneur et sans pudeur et malheureusement il est arrivé à injecter ce venin à beaucoup des cadres militaires et civiles.

Par ailleurs, les nouvelles recrues du Général Mahamat Kaka viennent de finir leur formation au Centre d’Instruction d’Amdjeress et sont conduites direction au Palais et intégrées au sein de la protection rapprochée. A majorité des communautés annakaza et Kokorda, ces jeunes ont été recrutés à l’initiative de Mme Hinda qui avait instruit le petit général de procéder à un recrutement des nouveaux dans sa zone natale et son beau-frère, le fameux TPG dans le Chari-Baguirmi. En effet les premiers formés ont été déjà envoyés aux différents champs de bataille contre Boko Haram.

Correspondance particulière de N’Djamena


Commentaires sur facebook