Le gouvernement, toujours meprisant

Le gouvernement compte sur l’usure et l’essoufflement des manifs des élèves et étudiants et n’entend ni examiner les doléances des manifestants, moins encore sanctionner les auteurs de la répression.


Commentaires sur facebook