Deby reporte son déplacement à Amdjeress : « Gabadjoulè Kaagayi !! (Les Gaëdas sont arrivés !)

C’était l’alerte que se donnaient les bilias pour fuir les envahisseurs toubous aux temps des attaques pré coloniales ; le signal était « Tchikka (Toubous) kaagayi «  DEBY reporte donc son séjour à AMDJARESS à cause d’un fait anodin, voire banal : l’intronisation d’un Chef de Canton Gaëda à Amdjeress! Et par voie de conséquence l’invasion éventuelle d’Amdjeress par la communauté Gaëda

En effet, selon les rumeurs du palais, le Sultan est dans tous ses états depuis hier quand il a appris que son village de « 3 ânes » comme dirait l’autre, est envahi par tout ce qui compte comme Gaëda sur terre, tous sauf ceux qui ne sont  pas de ce monde! Comme le sultan aime distribuer le titre de « chef de canton » comme  des morceaux de pain, le jeune Oumar Touka Djerbo fut nommé Chef de Canton des Gaëda-Bilia, eh oui il y a une franche de la communauté Gaëda dans l’ancien Canton Bilia. Ainsi donc à l’instar des autres communautés, les Gaëda Bilia ont eu leur Canton et ont décidé d’introniser leur Chef à Amdjeress, chef lieu du Gouvernorat, ce qui est tout à fait normal. Pour montrer leur force, tous les Gaëda du Tchad ont convergé vers la capitale du Gouvernorat et envahi le village du Sultan sans prévenir celui ci. Ayant appris l’attroupement de ses cousins qui lui ont toujours fait de l’ombre, le Sultan, après avoir tempêté toute une journée, a décidé de reporter son séjour à Amdjeress pour ne pas se faire banaliser, malgré la présence de toute sa suite sur place.

Pour le Sultan de Bilia la présence massive des enfants de cette communauté dans son fief natal fait remonter à la surface des rancœurs d’antan. Rancunier comme un rongeur, IDI ne pourrait pas oublier qu’il avait été chassé d’Amdjeress par ces « Gabadjoulè vers les années 47 vers le Soudan voisin. C’était au cours de déménagement escorté par les méharistes que le futur sultan d’Amdjeress naquit. Ce n’était pas un bon souvenir, pourtant cela aurait dû être une très bonne occasion de retrouvailles fraternelles et de réconciliation. Dommage.

Mahamat Sougour


Commentaires sur facebook

2 Commentaires

  1. jst d l’amalgam k ls gens rncntrs

  2. j n ss pa du tt dkcr ls sites on pr ls bnn chs