Les Brèves de N’Djamena – Hissene Toussa rentre dans la Cour des immortels

La cour du Sultan Président est composée des éléments qu’on peut qualifier des immortels, tant ils ont la vie longue auprès du chef: ce sont pour la plupart des parents (lointains et proches), des bouffons, des délateurs-informateurs, des proxénètes, des comédiens, etc. Ce sont les mêmes têtes qui entourent le chef depuis presqu’un quart de siècle. C’est un cercle fermé et ont une grande influence, une capacité de nuisance et un trafic d’influence énormes. Selon les dernières infos un certain Hissene Toussa aurait trouvé une brèche et ferait partie désormais des immortels. Spécialiste des lignées parentales, il serait chargé d’identifier les liens des parentés qui lient les officiers supérieurs et les fonctionnaires des Béris les uns aux autres toutes branches confondues, et aux opposants en exile. Dure boulot quand on connaît les enchevêtrements des liens de parenté chez les Béris ! Anti régime notoire, il y a quelques années, il a été récupéré par le Sultan en faveur des mariages croisés entre leurs enfants respectifs. Il devient dès lors le fer de lance contre les vrais et les faux opposants de l’intérieur comme de l’extérieur. Pour le besoin de sa mission, il s’est entouré d’une équipe cosmopolite des tchado-soudanais, des anciens rebelles en mal d’insertion et de vendeurs de conscience. Leurs identités seront communiquées ultérieurement. La dernière trouvaille de ce Hissene serait de tenter vainement de ramener mains et pieds liés, le Col Guerdi Abdoulaye Ebouno, en exerçant des fortes pressions sur son vieux père malade.

Correspondance Particulière – N’Djamena


Commentaires sur facebook