Les condoléances très tardives de Deby

A l’occasion de la fête de l’indépendance, Deby a eu un entretien avec la TV tchadienne au cours duquel il a exprimé ses condoléances aux familles des victimes des différentes attaques terroristes et réaffirmé que les blessés seront pris en charge par l’Etat. Il est permis de se demander pourquoi attendre deux mois avant de présenter des condoléances aux parents des victimes d’un événement inattendu et douloureux ? Les premières attaques ont eu lieu le 15 juin et depuis, Deby n’avait pipé aucun mot, c’était le mutisme complet ; on dirait qu’il s’était rien passé de si grave au Tchad. De 2 choses l’une : 1 – ou Deby est dans les vaps depuis ce temps, ce qui fait dire aux mauvaises langues que Deby est censuré par la TV publique : on ne le fait ni parler ni le montrer de près, jusqu’à ce jour du 11 aout. Justement tout le monde a remarqué depuis presque deux mois que la Télé Tchad maquille la sortie de Mr Deby pour ne montrer que le strict nécessaire en flash comme un zombie qui bouge malgré lui. 2 -ou, fortement soupçonné d’être le principal commanditeur des 2 premières attaques, il aurait voulu que les choses se tassent et les esprits se calment avant d’évoquer le sujet. Mais toujours est il que c’est trop tard !

Comme à l’accoutumée On a retenu d’autres affirmations et des contre vérités gratuites et qui feront sourire ou pleurer plus d’un :

  • « J’ai trouvé un Etat à terre et maintenant le Tchad est debout ». Assis et debout pour un Etat sont des états évalués à partir des paramètres socio économiques et des objectifs assignés par des institutions spécialisées. Alors, quel est le paramètre qui fait du Tchad un Etat debout ?? On en a beau chercher des toutes les statistiques des institutions spécialisées depuis l’arrivée du MPS, voilà ce qu’on a trouvé : Mr Deby est le seul président tchadien à figurer parmi les 7 présidents les plus riches d’Afrique, la seule fois où le Tchad est cité à une place « honorable » mais cela ne fait pas du Tchad un Etat fréquentable ; le Tchad est le pays le plus corrompu de l’Afrique ; où la vie est la plus chère au monde ; où se pratique un déni de justice flagrant.
  • Les crimes odieux commis sous le régime Habré n’enlèvent en rien le mérite de celui-ci d’avoir fait du Tchad – de l’« Etat néant » à un Tchad physiquement et moralement existant. En 1990, à son arrivée au pouvoir, c’est un Etat dans sa totale compréhension jacobine que Deby avait retrouvé. Par contre, cet Etat n’existe plus aujourd’hui, sauf dans les cervelets embrouillés des ténors du pouvoir.
  • « Je ne peux quitter le pouvoir, je ne peux pas laisser le pays dans le désordre et le cahot. » A cet effet, la réponse de notre confrère est éloquente et suffisante: «En clair, sur les 12 millions de Tchadiens, il n’y a personne de capable pour diriger notre pays. L’insulte à demi-mot est faite. Après les avoirs maté, dépouillé, vidé, anéanti, déshonoré pendant 25 ans. Idriss Deby vient par ces quelques phrases pisser sur l’intelligence des tchadiens. En clair, le pouvoir il l’a, et il le garde. Point d’espoir pour l’alternance, point d’espoir pour l’essor de la jeunesse, point d’espoir pour un changement démocratique, point d’espoir pour l’avenir. Idriss Deby oublie qu’au-delà de ses propres vœux, Dieu existe et qu’il peut quitter le pouvoir malgré lui par la force des hommes unis ou bien par la volonté divine, la mort. » Letchadanthropus.com. « J’observe et note que tous les chefs d’Etat qui s’accrochent au pouvoir mettent en avant : paix et stabilité – Une trouvaille africaine? », souligne un internaute.
  • Plus risibles et ridicules étaient les questions que Deby lui-même s’est posées sans apporter aucune réponse. « Qui a créé Boko Haram, qui le finance ? Qui fournit du TNT au Boko Haram ? Qui fournit toutes ces armes y compris les blindés au Boko Haram?» Et d’autres questions du même genre.  Ces questions, il n’y a que Deby lui-même qui pourrait répondre, lui et lui seul, puisque qu’il a été en amont et en aval de toutes les activités de BH. Et puis cette brusque affirmation, que « Boko Haram est décapité ! », s’agit-il d’une information, une annonce exclusive ou comme à son habitude, une phrase prononcée sans aucune réflexion et qui ne veut rien dire, sortie de la bouche de Deby. Les jours suivants nous edifieront.

Beremadji Félix
N’djaména – Tchad


Commentaires sur facebook