Comment on nomme les cadres aux postes de responsabilité sous le régime des Deby

Par décret présidentiel, il a été décidé que tout marché financé par les fonds publics (budget national ou bi- multilatéral) doit nécessairement avoir l’accord du président de la république. Les esprits naïfs avaient pensé qu’il s’agirait d’un contrôle pour une bonne gouvernance, mais non!! Il s’agissait en réalité de suivre tous les marchés et de les faire profiter à sa famille et à ses courtisans principalement.

L’exemple de la nomination d’un responsable au PNSA (Programme National de la Sécurité Alimentaire) est tout simplement ahurissant et parlant des méthodes et de l’état d’esprit prédateur de ceux qui nous gouvernent. Un marché de plusieurs milliards de CFA tombe sur le bureau de Deby, celui-ci examine bien le marché et appelle un de ses fils et lui dit tout de go : « va trouver quelqu’un qui connaît bien les appels d’offres et les procédures de soumission et dis-lui les termes de ce marché et préparez ensemble la soumission avant que je signe le marché. » Le bambin accourt trouver un de ses acolytes avec qui il prépare minutieusement la soumission à un marché qui n’a même pas été signé donc non rendu public. Quelques jours plus tard un projet de soumission est déposé sur la table de papa, lequel papa demande : « avec qui tu as préparé ce dossier ? » « Avec untel », fut la réponse du bambin ; « apporte moi son nom au complet ? »

Le lendemain par un décret signé de lui-même nomme M. Untel au poste de directeur du PNSA en remplacement de l’autre.

Quelle leçon peut-on tirer de cette pratique ? Contrairement aux anecdotes selon lesquelles « Deby est bon mais ce son entourage et sa famille qui sont mauvais, etc. », ou des balivernes du genre « M. les fonctionnaires, cessez de voler », le véritable chef d’orchestre pour le pillage systématique des biens de l’Etat et l’appropriation illégale des biens immobiliers publics, est bien Deby lui-même, qui se rabaisse au niveau de citoyen lambda pour voler les ressources de l’Etat dont il le Chef ! Quelle déchéance. !

Moussa Tahir


Commentaires sur facebook