Deux colonnes de rebelles seraient en mouvement dans l’est – Afp

L’ambassadeur de France au Tchad Bruno Foucher a affirmé mardi à N’Djamena qu’il y avait dans l’est du pays «deux colonnes de rebelles en mouvement», qui n’avaient toutefois pas été repérées par les avions de reconnaissance français.

«Nos informations nous disent qu’il y a à nouveau deux colonnes de rebelles en mouvement dans l’est sans qu’on ait pu clairement le confirmer», a déclaré à quelques journalistes l’ambassadeur. Il s’agirait d’«une colonne de (pick-up) Toyota et des camions qui sont encore loin, mais qui sont sur le territoire tchadien», a ajouté Bruno Foucher, sans préciser la nature du mouvement de ces colonnes.

Une source militaire a indiqué de son côté que les avions militaires de reconnaissance français qui survolent régulièrement le pays ne les avait pas repérées. «Les avions ne les ont pas vues», a assuré cette source. Un bon connaisseur de la situation sur le terrain a estimé que les rebelles s’étaient «mis à l’abri quelque part dans l’attente d’un ravitaillement».

«Ils sont arrivés (samedi dans N’Djamena) avec 300 pick-up. Si on compte ceux qui ont été détruits (dans les combats) en ville, il doit leur en rester au moins 150 véhicules, probablement à court de munitions et de carburants», selon cette source. Les rebelles tchadiens, actuellement en périphérie de N’Djamena et qui semblaient en mesure de renverser le président Idriss Deby Itno le week-end dernier, ont accepté mardi le principe d’un cessez-le-feu, après de fortes pressions diplomatiques.

M. Foucher a encore indiqué que le président Deby était «très confiant» lors de son dernier entretien «cette nuit à minuit» (lundi 23H00 GMT) et lui avait confirmé «le contrôle de la capitale». «Aujourd’hui, la ville de N’Djamena est sous contrôle (du gouvernement) au moins dans un rayon de 10 km. Il existe toujours des poches de résistance dans les quartiers périphériques qui sont traitées depuis hier (lundi) par l’armée tchadienne», a ajouté M. Foucher.


Commentaires sur facebook